Proxima et À couteaux tirés : 2 films à cocher cette semaine

Proxima d’Alice Winocour  Après Maryland et le travail tortueux de Matthias Schoenaerts en tant que garde du corps, Alice Winocour envoie Eva Green dans une aventure spatiale pour interpréter une mère et astronaute française. Un récit déchirant de sensibilité et de réalisme.  La conquête spatiale à la place de la maternité ? Choix cornélien, presque…

Read More
J’accuse : Roman Polanski retrouve de son mordant

L’affaire Dreyfus a déchiré la France à la fin du siècle XIXème siècle. Roman Polanski s’en empare en la contant du point de vue du Colonel Picquart, pièce importantissime dans ce scandale en forme de séisme politique.  Colonel Picquart (Jean Dujardin) assiste à la sentence sans esquisser le moindre mouvement, le moindre rictus. Un acrostiche…

Read More
The Morning Show : elle mérite votre attention

Apple s’est lancé dans la danse, dans cette grande guerre que se livrent les plateformes de streaming. Prénommée Apple TV+, le service de streaming à la pomme propose d’emblée plusieurs séries alléchantes sur le papier. La première qui saute aux yeux : The Morning Show, série adaptée du livre de Brian Stelter.  Ça envoie du…

Read More
La Guerre des Mondes : l’humanité face à l’inconnu

Canal+, en co-production avec les États-Unis et le Royaume-Uni, s’attaque au roman de H. G. Wells et son grand classique déjà maintes fois adapté : La Guerre des Mondes. Idée audacieuse pour une série traversée de manière contemporaine.  Steven Spielberg l’avait adapté en 2005, avec Tom Cruise dans le rôle titre. En 2019, c’est Howard…

Read More
Sorry For Your Loss saison 2 : ne la ratez pas !

Après une première saison de grande qualité, Sorry For Your Loss rouvre le livre du deuil. Retour avec Leigh (Elizabeth Olsen), toujours emmurée dans son chagrin, à écouter encore et encore le répondeur de son défunt mari : Matt (Mamoudou Athie)  Kit Steinkellner adopte la même posture que la première saison, et parvient même à…

Read More
Joker : danse de grâce et de vengeance

Auréolé d’un Lion d’or à la dernière Mostra de Venise, Joker de Todd Philips est attendu au tournant. Une campagne de promo hallucinante, Joaquin Phoenix amaigri comme jamais. Pétard mouillé ou une vraie claque ? Une chose est sûre, la genèse du Joker est explosive ! « C’est moi où ça devient fou dehors ? » Paroles…

Read More
Ad Astra : la splendeur parmi la solitude sidérale

Avec Ad Astra, James Gray, l’un des réalisateurs les plus fascinants de notre époque, trace une quête emprunte de solitude, où l’égoïsme y trouve une place centrale. La finesse de Gray fait une nouvelle fois des merveilles.  Tout le monde a encore en mémoire le final déchirant de Two Lovers. Leonard (Joaquin Phoenix) fait sa…

Read More
Le Milieu de l’horizon : la canicule assèche les sentiments

Adapté du roman éponyme de Roland Buti, Le milieu de l’horizon trace dans les sillons d’une terre asséchée par une canicule tenace le destin d’une famille confrontée aux difficultés financières et relationnelles.  L’été est chaud, très chaud en cette année 1976. Gus (Luc Bruchez) est ce gosse de 13 ans, curieux des charmes féminins, valeureux…

Read More
Frankie : la finesse d’Ira Sachs peine à masquer les imprécisions

Ira Sachs s’est taillé une belle réputation outre-Atlantique grâce à des oeuvres d’une infinie délicatesse. Issu du mouvement du cinéma américain indépendant, sa première incartade européenne se voit sélectionnée à Cannes, en compétition. Verdict.  À l’évocation du nom d’Ira Sachs, on se rappelle de Keep the Lights On, une histoire inspirée de sa romance entre…

Read More
Locarno 2019 | La Fille au bracelet, la fine intériorité

Inspiré du scénario d’Acusada (2019), Stéphane Demoustier déballe son second long-métrage après Terre Battue sorti en 2014. Une histoire de meurtre dans laquelle Lise, une jeune adolescente, se retrouve comme unique accusée. Film tendu, maîtrisé de bout en bout. La police interrompt une journée en famille, à la plage. La gendarmerie embarque Lise Bataille (Melissa…

Read More
Parasite : l’avanie devient vengeance

Après Okja, le repus, le mal-aimé du festival de Cannes 2016 à cause de son appartenance à Netflix, société qui représente le mal, le diable incarné pour les puristes, Bong Joon-Ho a investi l’édition cannoise 2019 de la plus belle des manières : avec une Palme d’Or resplendissante.  Les différentes couches sociales, la lutte des…

Read More
Sibyl : les hommes pour détresse émotionnelle

C’est à la Quinzaine des réalisateurs que Justine Triet a fait parler d’elle avec Victoria, mettant en scène Virginie Efira. Cette fois-ci, c’est en compétition et avec Sibyl que la Française revient, un drame psychologique sur fond de passé tourmenté. Sibyl (Virginie Efira) est une écrivaine qui a décidé de coiffer la casquette de thérapeute,…

Read More
The Society : les fondamentaux de l’autorité pour une série imparfaite

Comment replacer l’historique de notre société et ses fondamentaux pour ne pas sombrer dans le chaos ? Comment intégrer ça et en faire une série qui apparaît comme une réussite partielle ? Christopher Keyser développe un show adolescent qui nous emmène à West Ham, où la disparition inquiétante des lycéens soulève un flot de questionnements.…

Read More
Douleur et Gloire : un passé qui courbe le dos

Une gloire douloureuse, un presque oxymore. Dans la gloire et le succès règne une grande tristesse, une douleur inexprimable pour enfin accéder au sommet. Dans Douleur et Gloire, Pedro Almoóvar refait sa vie, procède à l’autofiction. Il l’évoque même durant son film, quand Salvador Mallo (Antonio Banderas), son double, explique à sa mère qu’elle ne…

Read More
Der Läufer : courir après une violence brutale

Jonas Widmer, coureur de talent, ne savait pas marcher à l’âge de 4 ans, peinait même à parler. Des années plus tard, c’est un joyau de la course longue distance, le plus jeune vainqueur de la course militaire de Langenfeld. Rien ne l’arrête. Son objectif est de s’aligner pour le marathon des jeux olympiques. Une…

Read More
MID90S : rider le bitume pour oublier les tracas adolescents

Jonah Hill est nostalgique, un pas en arrière pour retraverser les années 90, où le skate est roi dans un Los Angeles capté en 16 mm et en format 4:3. L’acteur dévoile un premier film abouti. Stevie (Sunny Suljic) a 13 ans. Il aperçoit des ados rider le bitume comme des fous furieux et se…

Read More