On a déniché pour vous #7

Le confinement forcé de ces dernière semaines n’aura pas raison des sorties musicales. Et pour ce mois de mai qui pointe le bout de son nez, on se penche sur un poids lourd du milieu et des petits nouveaux, entre projet épique, morceau intimiste et son hyperactif, voici notre sélection de 3 titres du mois fleuri.

« Goliath » – Woodkid

Ça faisait 7 ans que Woodkid se faisait attendre. Après son excellent premier opus The Golden Age paru en 2013, Yoann Lemoine, de son vrai nom, reprend ses quartiers sur le devant de la scène avec son nouveau projet musical sur lequel il bûche secrètement depuis 5 ans. L’artiste a dévoilé le 24 avril un premier morceau, extrait de son prochain album. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le Français a sorti l’artillerie lourde. « Goliath » est un titre bourré d’énigmes, grandiose dans son instrumentalisation, gorgé de percussions prenantes, dans la digne lignée de ses précédents titres aux rythmiques implacables. Le clip qui l’accompagne, lui, est tout aussi intense. Le chanteur-compositeur-interprète signe la réalisation du clip, en fin vidéaste qu’il est. Épris d’images à l’esthétique toujours léchée, il a notamment fait valoir ses talents de réalisateur pour le compte d’artistes tels que Drake, Lana Del Rey ou encore Harry Styles. Si pour l’heure aucune date de sortie de l’album n’a été annoncée, on sait par contre qu’une tournée est prévue. Des dates de concert à guetter attentivement.

« First Aid » – Gus Dapperton

Si le nom de Gus Dapperton ne vous dit rien, vous avez certainement dû entendre le titre « Supalonely », morceau pop et sautillant sur lequel l’Américain de 23 ans a collaboré avec l’artiste Benee. Un succès de ce début d’année 2020. Après un premier single en 2016, puis un premier album en 2019, Where Polly People Go To Read, le natif de Warwick dans l’État de New York persévère dans une musique inclassable, variant les styles et les thèmes. Et son prochain album prévu dans le courant de l’année promet un virage à 360 degrés : « Auparavant, j’écrivais mes chansons en m’inspirant de l’amour et du déchirement. Cet album vient de douleurs intérieures », précise Dapperton. Le chanteur-compositeur-producteur à la coupe au bol et fringues extravagantes livre une mise en bouche intrigante avec le morceau « First Aid », chanson en guise d’entrée en matière minimaliste, épurée et introspective, et sur laquelle il est rejoint par sa soeur Amadelle au micro.

« White Rooms And People » – Working Mens Club

Des guitares nerveuses, des synthés hyperactifs, le son des Working Mens Club agit comme une dose de vitamine par intraveineuse. Au coeur du groupe britannique se tient Sydney Minsky-Sargeant, accompagné de ses acolytes Liam Ogburn, Rob Graham et Mairead O’Connor. Ennuyé dans sa petite ville de Todmorden où les occupations se font rares, Sydney assemble les 10 titres qui figureront sur le premier album éponyme du groupe, produit par Ross Orton, producteur notamment de The Fall, M.I.A et Arctic Monkeys. Deux extraits déjà dévoilés, dont « White Rooms And People », de cet opus qui devait initialement sortir en juin. Mais le coronavirus est passé par là et la date de sortie a finalement été repoussée au 2 octobre 2020. Un moindre mal pour ce groupe qui a déjà joué aux côtés de Fat White Family et Mac DeMarco et pour qui l’avenir s’annonce plutôt radieux.