On a déniché pour vous #6

On pense aussi à vos oreilles en ces temps de confinement. Quel meilleur moment que celui-ci pour s’asseoir, limonade en main et se laisser bercer par quelques jolis morceaux tout neufs ? À vos écouteurs, c’est parti pour notre sélection musicale d’avril.

« We Wait » – Other Lives

On en parlait il y a peu, le groupe américain Other Lives s’apprête à sortir For Their Love, leur 5ème album attendu le 24 avril. Dernier extrait avant la sortie de l’opus, le titre « We Wait » est aussi le plus intime que le leader Jesse Tabish ait eu l’occasion d’écrire au cours de sa carrière. Inspirée d’un épisode noir de la vie du chanteur, la disparition tragique d’un de ses amis, la chanson explore la part sombre du passé de Tabish. Processus thérapeutique, l’écriture de ce titre permet au chanteur d’affronter l’évènement qui a bouleversé son existence et de panser ses plaies : « Écrire cette chanson est pour moi le moyen de guérir et de me souvenir de mon vieux copain Tommy. »

Et comme toujours, le groupe ne déçoit pas. Une ballade folk rock mélancolique aux vibrantes envolées, hommage pudique d’un artiste meurtri.

« A Thousand Times » – Annie Taylor

Place à un groupe suisse. Annie Taylor c’est la chanteuse et guitariste Gini Jungi, le bassiste Michael Mutter, le batteur Jan Winkler et le guitariste Tobi Arn. Moins d’une année après la sortie de leur EP Not Yours!, la formation helvétique est de retour avec un premier album, Sweet Mortality. Initialement prévue le 8 mai, la sortie de l’album a été déplacée en raison de la pandémie de covid-19. Ce sera donc le 4 septembre, via Taxi Gauche Records, que l’album fera son entrée.

Pour la peine, Annie Taylor compte sortir un titre inédit, ne figurant pas sur le nouvel album, et qui sera disponible sur toutes les plateformes de streaming, en téléchargement gratuit. Le prochain titre extrait de l’album, lui, sortira fin mai. Un titre qui a été enregistré dans les Studios Dala à Winterthur, tout comme le reste de l’album. Un opus à la croisée des chemins entre la définition que s’est donnée le groupe, un rock grunge et psychédélique, et l’exploration de nouveaux horizons sonores, à l’image de « A Thousand Times ».

« Happiness In Liquid Form » – Alfie Templeman

Parmi ses morceaux, on connaissait entre autres son très bon titre « Used To Love », le Britannique Alfie Templeman, 17 ans seulement, a déjà 3 EP à son actif et quelques excellentes chansons qui valent le détour. Ce n’est pas pour rien que ce natif de Carlton dans le Bedfordshire grimpe à une allure folle. Après quelques titres enregistrés dans sa chambre après l’école et téléchargés sur Spotify il y 3 ans, il attire rapidement l’attention et signe un contrat avec le label Chess Club Records.

Issu d’une famille de musiciens, son père lui offre une guitare alors qu’il n’a que 7 ans. Il ne la quittera plus et figure sur tous ses morceaux. Multi-instrumentiste, auteur et compositeur, producteur aussi, le jeune artiste sait tout faire. Loin de ne se résumer qu’à un style, Alfie Templeman offre sur un plateau des guitares lo-fi à la Mac DeMarco comme dans son titre « Like Animal ». De l’indie rock à des sons plus pop-funk, l’adolescent du Bedfordshire ne se donne pas de limite. À l’image de « Happiness In Liquid Form », tout nouveau single aux pulsations électriques.