L’insomnie de Malory passe par un nouveau single

À 18 ans, c’était le foot ou rien ! Yohann Malory, de son vrai nom Yohann Michel, subit la fameuse blessure qui l’empêche de poursuivre sa carrière. Si le sport n’est pas au rendez-vous, ce sera par la musique que son salut viendra. En 2019, place à Malory et son nouveau single « Molly ».

Il commence par le rap, sous le pseudonyme Tyron Carter, et fait ses premiers pas dans la musique. Un style qui ne reflète pas sa véritable identité. C’est l’amour qui lui ouvre les yeux, pour le lancer véritablement sur les rails du processus créatif. Du rap à Alain Bashung en passant par Prince, le garçon découvre un nouvel univers avant de se faire repérer par Universal. Le label lui permet de déballer son premier EP, Entre toi et moi, en 2012. La même année, c’est à l’écriture qu’il se consacre, et ce pendant plusieurs années. « Mon travail a été un exercice de style pur et dur. Je me sens enfin légitime, à ma place » explique Malory. Il a par ailleurs signé la bande-son de Robinson Crusoé, avec Tristan Salvati.

Une nouvelle légitimité lui permettant de se lancer pleinement dans un nouveau projet : un album. Co-réalisé par Tristan Salvati et Martin Lefebvre, Chagrin Bitume évoque les différentes vies de l’artiste. Composé et écrit par Malory lui-même, ce nouvel opus passe par un premier single entraînant qui épouse les courbes d’un Paris nocturne. Le résultat est léger, glisse en douceur pour embrasser un voyage insomniaque pop.