EXCLU : Les Vaudoises de Marzella se révèlent à travers une douce folk

https://www.youtube.com/watch?v=ZLPCNOPv_cY&feature=youtu.be
Une douceur à deux voix rappelant celle du duo Brigitte. Le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre puisque l’EP est produit par Xavier Dromard, lui-même ayant travaillé avec les deux françaises. Les Vaudoises, Marzia Celli et Ella Malherbe, deux amies d’enfance, jonglent avec trois langues et nous promènent entre ballades sauvages et tendres avec un zeste d’innocence bienvenu. Innocence en apparence puisque le duo parle d’un travail exprimant une soif de réflexion et d’évolution. Un nouvel EP intitulé « Seasons of Life », où jaillit un oiseau migrateur, « Lovely Bird », qui chante les tracas amoureux, ceux d’un enfermement amoureux. « Derrière les barreaux de ton amour, mon coeur est lourd », disent-elles. Incipit d’un opus qui libère la parole, éclat de brillance, à l’énergie contagieuse. Une entame savoureuse. « 80 Summers » emboîte le pas, virevoltant, avec des accents remémorant un autre duo, First Aid Kit, pour nous conter l’histoire d’une femme des années 40 aux secrets enfouis. « Le Foglie Dell’Autunno », chanté en italien, évoque les sentiers de l’espoir et du réconfort, miroir d’un éclat vif, là où le verbe abandonner n’a pas sa place. Marzella en termine avec « Wall Of Words », l’immuable et continuel problème de communication entre deux personnes. Fractures relationnelles pour clôturer un EP très prometteur, aux textures délicates et soignées. Quatre chansons qui explorent le besoin de s’affranchir des ceintes de faiblesse, crocheter le cadenas pour se sentir libre, grandir à travers les expériences que la vie propose. Marzia et Ella, deux voix douces, enjouées, traitant de la féminité. De délicieuses harmonies vocales pour chanter l’épanouissement à découvrir dans leur EP « Seasons Of Life » le 31 mai.
Photo copyright : Irascible