EXCLU : brillance obscure pour les Bâlois de Bleu Roi

L’obscurité et la lumière, comme un rite funéraire ou d’intégration, Bleu Roi avance ses pions dans la pénombre avec « Onomatopoetry », nouveau single de l’album concept Dark/Light, prévu pour le 25 octobre prochain. 

Les trajets entre la Suisse et la Suède sont monnaie courante pour le groupe bâlois. Bâle et Göteborg pour sceau de création, les envolées mélancoliques s’approchent de celles de Daughter. Le quatuor alémanique continue d’explorer les contrastes et les différences. Les deux pôles émotionnels, deux sentiments si différents et si proches à la fois. Jennifer Jans s’est inspirée de son histoire personnelle et de son rapport à la société. Une envolée croissante pour dénoncer la peur du changement, Bleu Roi pousse un coup de gueule, un cri d’alarme tout en introspection. Le déclin de notre société incarné par la voix douce et puissante de Jennifer Jans, et mis en images par le batteur Stefan Rüst à travers un clip faisant écho aux problématiques et aux questions posées par Jans. 

Bleu Roi, thérapie musicale délicate en forme d’échiquier existentiel et sociétal. La poésie d’un hymne urgent, délivrant sa part d’ombre et de brillance.