En 2019, l’horreur sera au rendez-vous

Le cinéma horrifique vit de belles heures dans les salles obscures. Sous l’impulsion des studios Blumhouse par exemple, le genre horrifique profite d’engranger de coquettes recettes au box-office mondial. Une prouesse à l’heure où le cinéma traîne son spleen, ne parvenant plus comme par le passé à remplir les salles. Avec Us, Jordan Peele s’apprête à prendre d’assaut les salles, après son excellent Get Out. Les découvertes du Sundance 2019 sont en train de prendre place gentiment dans le calendrier. On note notamment plusieurs adaptations de Stephen King, comme Pet Sematary. Des signes qui ne trompent pas, surtout en voyant la liste que nous vous avons dressée. Les adeptes du genre vont pouvoir s’en donner à coeur joie.

 

Us

Commençons pas Us. La nouvelle coqueluche du tout Hollywood, du cinéma au monde sériel, Jordan Peele vient de dévoiler en avant-première mondiale son nouveau film d’horreur au festival SXSW qui a lieu en ce moment même, 9 jours avant sa grande messe dans les salles. Après les déboires de Chris Washington avec sa belle-famille, place à une bonne dose de suspens, en compagnie d’une famille en vacances, où le bon temps va se transformer en cauchemar éveillé. Le chaos à la clé. Réponse le 20 mars.

Midsommar

Autre grosse cote : Ari Aster. Devenu un phénomène après avoir présenté Hérédité au Sundance 2018, le cinéaste de 32 ans revient avec Midsommar, un thriller horrifique au beau milieu de la Suède campagnarde. Le film se base sur un couple qui part rendre visite à des amis et participer à un festival. Les festivités vont rapidement se transformer en culte païen. Rituel sordide en terres nordiques. Les paysages verdoyants font place à une étrange étreinte noire et menaçante. On y retrouvera la très talentueuse Florence Pugh et Will Poulter, tout aussi bon. Midsommar est à découvrir le 9 août.

The Hole In The Ground

Une nouvelle maison à l’orée des bois pour une mère et son fils. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour où les deux filent se promener dans cette même forêt. L’enfant disparait et réapparait un peu plus tard. Plus de peur que de mal, à première vue. Mais après une rencontre impromptue avec un nouveau voisin étrange, Sarah (Seana Kerslake) découvre un gouffre béant dans cette fichue forêt. L’ambiance change radicalement et le petit Chris devient inquiétant… Première oeuvre pour le dénommé Lee Cronin. Un premier film qui a fait grand bruit au dernier Festival de Sundance : film effrayant et diablement maîtrisé d’après les dires. Aucune date de sortie n’est prévue pour le moment.

Photo copyright : IMDB

Wounds

Également présenté au Festival du Sundance 2019, Wounds met en scène Armie Hammer dans la peau d’un barman alcoolique, qui trouve sur son chemin un portable abandonné. En le déverrouillant, sa vie va prendre des allures cauchemardesques. Un thriller horrifique signé Babak Anvari (Under the Shadow), entre paranoïa et effroi. Dakota Johnson est également à l’affiche. Disponible sur Amazon Prime.

Pet Semetery (Simetierre)

Remake de l’adaptation de Mary Lambert en 1989, de l’auteur Stephen King. La version 2019 est pilotée par Kevin Kölsch et Dennis Widmyer, avec Jason Clarke, Amy Seimetz ou encore John Lithgow. De Boston au Maine, au milieu d’une région rurale, un mystérieux cimetière comme étrange secret au milieu des bois. Une boîte maléfique prête à s’ouvrir pour laisser sortir souffrance et tragédie. Pet Sematary débarque le 10 avril dans les salles.

La Malédiction De La Dame Blanche

Nouvelle tragédie familiale, basée sur le mythe mexicain d’une femme qui noie ses enfants durant une crise de jalousie. Un accès de folie qui entraînera son suicide. Michael Chaves s’attaque au surnaturel, aux pratiques mystiques. Un nom qui, dans les années à venir, sera souvent associé au cinéma d’horreur, successeur désigné de James Wan pour Conjuring 3. Le 17 avril dans les salles.

Ma

On a connu Tate Taylor avec Get on up ou récemment avec La Fille du train. Avec Ma, il se lance dans le thriller horrifique, épaulé par Octavia Spencer. L’actrice oscarisée se glisse dans la peau d’une femme qui propose sa maison pour des soirées à une équipe d’ados. Un eldorado pour ces jeunes, avant que le bon plan ne se transforme en traquenard. Le film est prévu pour le 31 mai aux États-Unis, mais encore aucune date de fixée dans nos contrées.

Child’s Play

Une poupée défectueuse, sans aucune limite de violence. Le cadeau empoisonné d’une mère à son fils. Child’s Play est un remake d’un slasher du même nom des années 80. Lars Klevberg en fait le remake de la poupée Chucky, version moderne, avec ses gadgets high-tech. Aubrey Plaza en maman, et Brian Tyree Henry – sensationnel dans If Beale Street could talk – en détective. À voir le 19 juin dans les salles obscures.

Ça 2

Second chapitre, 27 ans après les événements relatés dans le Ça version 2017. Andy Muschietti passe à l’âge adulte, où Pennywise a traumatisé une génération de gosses avec ses petites pirouettes. Bill Skarsgård reprend son rôle et Jessica Chastain, Bill Hader, James McAvoy et Xavier Dolan sont les nouveaux personnages de cette seconde levée. Le mal est de retour à Derry, alors que tout s’était évanoui… À l’affiche le 18 septembre.

Doctor Sleep

Mike Flanagan nous avait captivés avec The Haunting of Hill House, sa série Netflix. Un sacré tour de force qui lui permet de porter un projet aussi casse-gueule qu’enthousiasmant : la suite de Shining. Danny, même adulte, est encore traumatisé et traîne le spectre de l’alcoolisme. Le passé refait surface quand il se retrouve mêlé au sauvetage d’une fillette. C’est Ewan McGregor qui se glisse sous les traits de Danny. On y retrouve également le petit chouchou d’Hollywood, Jacob Tremblay, ou encore Rebecca Ferguson. Sortie prévue pour le 8 novembre.

The Lighthouse

Robert Eggers s’est fait connaître avec l’excellent The Witch. Le voilà de retour avec The Lighthouse, un thriller fantastico-horrifique. Willem Dafoe et Robert Pattinson au casting, A24 à la production, le film a de quoi faire frémir. Les deux acteurs ont d’ailleurs parlé d’un tournage éprouvant, humide et même insupportable. Voilà qui plante le décor ! L’histoire suit un gardien vieillissant nommé Old, dans le Maine au début du 20ème siècle. Aucune date de sortie n’a encore été mentionnée.

The Lodge | Sundance Film Festival. Courtesy of Sundance Institute | Photo copyright : Thimios Bakatakis.

The Lodge

L’Autriche au service d’un thriller gothique. The Lodge, de Severin Fiala et Veronika Franz, a déjà fait sa première au dernier festival du Sundance, accompagné de retours réjouissants. Il est question de bataille de parents sur fond de catholicisme et d’évangélisme. La mort rôde, baignée dans une spiritualité mystérieuse. Le film n’a pas encore de date, mais c’est l’une des grosses attentes de 2019.

Sweetheart

Une île mystérieuse où Kiersey Clemons est livrée à elle-même, seule. Chaque soir, un monstre sort des eaux sombres. Le synopsis paraît léger, mais toujours est-il que la curiosité est de mise. JD Dillard, d’après les premiers retours, réussit à maintenir une réelle tension avec un matériau très maigre. Aucune date n’est encore programmée.

Brightburn – L’Enfant Du Mal

Un enfant venu d’un autre monde se pose en catastrophe sur Terre. Brightburn n’est de loin pas le film le plus attrayant de notre liste. La curiosité nous vient du duo de scénaristes, Brian et Mark Gunn, et de son producteur : James Gunn (Les Gardiens de la Galaxie). Prévu pour le 26 juin, Brightburn ne va sûrement pas lever les foules.

Brightburn | Photo copyright : Sony Pictures

The Prodigy

Une histoire de possession. Le diable n’est pas très loin dans The Prodigy de Nicholas McCarthy (The Pact). Un fils mentalement perturbé et une mère totalement désemparée. Instinct maternel contre forces du mal, voilà dans les grandes lignes les enjeux du film. On y retrouve la talentueuse Taylor Schilling (Orange Is The New Black) dans la peau de cette mère courage. Aucune date n’est prévue pour l’instant.