Countdown : ça vous dirait de savoir quand vous allez claquer ?

Une app’ qui dévoile le jour et l’heure précise de votre mort grâce à un compte à rebours terrifiant, Countdown réalisé par Justin Dec se veut être un mélange d’horreur et de comédie. Pourtant, avec ce premier film, le réalisateur américain trébuche avec des jump scares à outrance et des blagues qui tombent à plat. 

Il suffit de la télécharger et vous voilà pris au piège. L’application Countdown calcule la date et l’heure précise de votre mort à l’aide d’un compte à rebours. Si certains s’en sortent bien avec quelques 92 ou 85 années à vivre, d’autres sont terrorisés de découvrir qu’il ne leur restent plus que quelques heures dans ce monde. Impossible de se défaire de la fameuse application, la malédiction s’abat inévitablement. Quinn (Elizabeth Lail), une jeune infirmière, va en faire les frais. Après avoir fait la connaissance d’un patient lui ayant révélé des détails inquiétants à propos de cette étrange application, elle la télécharge à son tour et apprend qu’il ne lui reste que 2 jours à vivre. Embarquée dans la spirale infernale, la jeune femme ne vit plus qu’au rythme terrorisant de ce compte à rebours et va se lancer dans une course contre la montre afin d’échapper à son sort. Rejointe par Matt (Jordan Calloway), un jeune homme croisé dans un magasin de téléphone et lui aussi sous l’emprise de Countdown, Quinn va tenter de déjouer la malédiction.

Le problème central de ce film est sans conteste son scénario. Écrit à la truelle, le récit concocté par Justin Dec souffre d’inconsistance chronique. En atteste l’affaire de harcèlement : une sous-intrigue superflue qui n’apporte strictement rien à l’histoire et qui s’apparente plus à de l’opportunisme scénaristique, ou comment surfer sur la vague médiatique pour rendre un script plus solide et ancré dans son temps. Malheureusement, sur ce coup-là, ça ne fonctionne pas. Pire, le récit s’en trouve inutilement alourdi et décrédibilisé.

Photo copyright : © Motion Picture Artwork2019 STX Financing, LLC. All Rights Reserved
Photo copyright : © Motion Picture Artwork2019 STX Financing, LLC. All Rights Reserved

Et de l’inconsistance du scénario à l’inconsistance des personnages, il n’y qu’un pas. Si les personnages principaux passent la rampe, avec notamment un héroïne plutôt convaincante incarnée par Elizabeth Lail, révélée dans la série Netflix You, les personnages secondaires, eux, sont le plus souvent sans intérêt, voire grotesques par moments, à l’image du prêtre tatoué, clope à la bouche et lunettes de hipster vissées sur le nez. Personnage à visée comique, il loupe le coche et n’arrive même pas provoquer un début de rictus.

Car en plus de faire peur, le film se donne également pour mission de faire rire et autant dire que sur ce terrain-là, les rames sont de sortie. Laborieuses à n’en plus pouvoir, les scènes dites comiques se prennent les pieds dans le tapis et échouent lamentablement, preuves, ici encore, d’une écriture boiteuse.

Photo copyright : © Motion Picture Artwork2019 STX Financing, LLC. All Rights Reserved
Photo copyright : © Motion Picture Artwork2019 STX Financing, LLC. All Rights Reserved

Sans révolutionner le genre malgré ses cent douze jump scares, ni faire rire un tantinet, Countdown est en mal d’une écriture solide, de sous-intrigues cohérentes et de personnages secondaires crédibles. Si l’idée de base n’était pas mauvaise, rappelant les Destination Finale et autres films d’horreur du genre, Countdown, lui, s’empêtre dans un scénario inconsistant et opportuniste.

Casting : Elizabeth Lail, Jordan Calloway, Talitha Eliana Bateman, Peter Facinelli, Dillon Lane, Tichina Arnold, Tom Segura, Matt Letscher, P.J. Byrne

Fiche technique : Réalisé par : Justin Dec / Date de sortie : 29 janvier 2020 / Durée : 91 min / Scénario : Justin Dec / Genre : horreur, drame / Photographie : Maxime Alexandre / Distributeur suisse : Impuls