A Teacher : ce coup de foudre n’a rien d’innocent

Dans cette production FX et disponible le 22 avril sur Canal+, Kate Mara brille dans une série belle et déchirante à fois, à dévorer jusqu’à la fin pour saisir la profondeur de l’histoire et ses fondements.

Claire Wilson (Kate Mara), une prof de lycée malheureuse dans son mariage, va croiser le chemin d’un jeune lycéen nommé Eric Walker (Nick Robinson). Lui, le charmant capitaine de foot du lycée, soucieux d’intégrer l’université qu’il désire par-dessus tout. Son rêve : être médecin. Il n’a pas tout à fait les points et Claire va l’aider à rattraper son léger retard pour obtenir cette bourse universitaire. Des cours particuliers qui vont déborder sur une relation amoureuse, un coup de foudre interdit.

Adapté du film éponyme de 2013 de la créatrice Hannah Fidell, la série est découpée en 10 épisodes de 25 minutes établissant la chronologie d’une relation qui ne fera que des malheureux et surtout de gros dégâts. L’attraction physique et le désir brûlant ne peuvent être réprimés, les deux protagonistes vont braver l’interdit. Mais une prof et son élève, l’équation est impossible et le dénouement dévastateur. « A Teacher » fonctionne telle une déflagration et nous entraîne dans une romance furtive, sublimée par des moments volés, des instants inscrits dans le temps qui se consument. Indéniablement, pour Eric, naïf et aveuglé par l’amour nouveau qu’il découvre, il lui est impossible de mesurer la dangerosité de cette relation. Pour Claire, son désir de se sentir pousser des ailes et cette sensation de vivre une seconde jeunesse lui obstruent la vue.

Une idylle vouée à briser deux coeurs

Les 5 premiers épisodes brisent la glace et sont empreints d’euphorie, celle d’un coup de foudre instantané, d’une femme tombée sous le charme d’un cœur insouciant. D’un trouble délicieux où plus rien ne compte, juste Eric pour Claire et Claire pour Eric. L’épisode 5 va provoquer le basculement, ce renversement moral et sentimental. D’une justesse, d’une tendresse, le visage de Kate Mara traduit ce mur dans lequel elle va s’encastrer. Les joies amoureuses s’étouffent quand les deux quittent le ranch, scellant (sans le savoir) leur idylle au milieu de ce pan de terre où le temps paraît suspendu. Les paysages et les ombres défilant sur le visage un temps joyeux de Claire, son sourire s’efface petit à petit, le cadre se resserrant sur elle. Cette séquence laisse derrière un amour furtif et surtout entame un nouveau chapitre : le retour de bâton.

Les bruits vont bon train et Claire va se retrouver clouée au pilori. La fête est finie, l’innocence de l’amour s’est envolée. Claire envoyée à l’ombre, à présent Eric va être confronté aux autorités qui vont lui expliquer qu’il a été abusé. L’étreinte brisée par des forces extérieures vont amener Eric à voir sa relation sous un tout autre jour. Au revoir joie et bienvenue chagrin. La série décoche un joli crochet du droit et nous illustre l’abus et l’après, la délicatesse d’une reconstruction, spécialement quand nous n’avons pas eu le sentiment d’avoir été une victime. Le carillon amoureux trépasse et la relation prend une allure de funérailles de l’adolescence – Robinson l’incarne à merveille. La confusion et la honte vont devenir les compagnons fétiches du jeune étudiant. Fidell va donner à « A Teacher » un dernier élan et brisera toutes les âmes impliquées dans une ultime scène sèche et abrupte. Les mémoires amoureuses virent à la frustration.

Casting : Kate Mara, Nick Robinson, Ashley Zukerman, Shane Harper, Marielle Scott, Dylan Schmid

Fiche technique : Créée par : Hannah Fidell / Plateforme : Hulu et diffusé sur Canal+ / Date de sortie :