4 séries à guetter au mois de février

Février amène son pesant de nouvelles séries et comme il n’y a que 24 heures dans une journée, une sélection non exhaustive s’impose. Une vieille maison aux pouvoirs étranges, Zoë Kravitz en propriétaire d’un magasin de disques, Al Pacino en chasseur de nazis, ou encore une ado dotée de super pouvoirs, ce deuxième mois de 2020 nous réserve peut-être de bonnes surprises sur petit écran.

Locke and Key (Netflix)

Après le meurtre de leur père dans des circonstances pour le moins étranges, la fratrie Locke s’installe dans la campagne du Massachusetts, à Keyhouse, la maison familiale ancestrale. Ils y découvrent des clés magiques aux multiples pouvoirs. Au fil de leur exploration, les enfants Locke réaliseront que le pouvoir de ces clés ainsi que la découverte du secret de la vieille bâtisse ne seront pas sans danger.

Une étrange maison aux pouvoirs maléfiques et une famille qui y élit domicile, le nouveau programme Netflix semble avoir des similitudes avec une des ses autres créations, The Haunting Of Hill House. Et pourtant. Locke and Key est en réalité tirée des comics du même nom, déclinés en 6 tomes, dessinés par Gabriel Rodriguez et écrits par Joe Hill, fils du bien connu Stephen King. Mais avant de voir le jour, la série a subi d’interminables tractations avant d’être enfin adaptée sur petit écran. C’est finalement Netflix qui récupère le dossier, après les désistements successifs de la 20th Century Fox et Hulu. Développée par Carlton Cuse, Meredith Averill et Aron Eli Coleite, également showrunners du projet, Locke and Key met en scène de jeunes acteurs tels que Connor Jessup, Emilia Jones et Jackson Robert Scott. Les 10 épisodes sont attendus pour le 7 février sur la plateforme du géant rouge.

High Fidelity (Hulu)

High Fidelity, c’est d’abord un livre écrit par Nick Hornby paru en 1995. C’est ensuite une adaptation au cinéma par Stephen Frears en 2000. Aujourd’hui, c’est en série que High Fidelity revient, avec Zoë Kravitz reprenant le flambeau de John Cusack dans le rôle principal.

Rob a lâché ses études et gère désormais un magasin de disques dans sa ville natale. Passionnée de musique et de culture pop, la jeune fille bataille dans une vie sentimentale chaotique, pensant être condamnée à être rejetée par les hommes pour le reste de son existence. La musique va l’aider dans ce parcours émotionnel confus.

Et qui dit série sentimentale dit une diffusion prévue sur Hulu dès le… on vous le donne en mille… 14 février ! Pour donner un peu de mordant à cette comédie romantique, Zoë Kravitz, vue dans la très bonne série Big Little Lies, David L. Holmes, Jake Lacy, Da’Vine Joy Randolph et Kingsley Ben-Adir se donneront la réplique. La série, créée par Veronica West et Sarah Kucserka, compte 10 épisodes, dont un a été réalisé par l’actrice Natasha Lyonne, aperçue dans Russian Doll sur Netflix.

Hunters (Amazon Prime)

Après The Irishman sur Netflix, Al Pacino, fraîchement nominé aux prochains Oscars pour ce rôle justement, débarque sur Amazon, dans une série cette fois.

Créée par David Weil et produite entre autres par un certain Jordan Peele, la série intitulée Hunters raconte l’histoire d’un gang de chasseurs de nazis dans le New York de la fin des années 70. Ce même gang prénommé « Hunters » découvre que de nombreux anciens haut dignitaires du régime déchu vivent incognito parmi la population et préparent un coup d’État visant à instaurer un IVe Reich. Dès lors, la bande de chasseurs n’aura de cesse de pister ces criminels afin de déjouer leur plan et pour que justice soit rendue.

En plus de Pacino, le casting bien fourni compte dans ses rangs Lena Olin, Logan Lerman, Jerrika Hinton, Saul Rubinek, Carol Kane ou encore Josh Radnor (How I Met Your Mother). La série de 10 épisodes est prévue pour le 21 février sur Amazon Prime.

I Am Not OK With This (Netflix)

Sydney est une ado qui a fort à faire. En plus de grandir au sein d’une famille quelque peu étrange, elle doit composer avec les élèves de son lycée. Par-dessus le marché, elle doit appréhender sa sexualité naissante. Parmi ce raffut, la jeune fille va bientôt s’apercevoir des pouvoirs étonnants qu’elle détient.

On avait déjà repéré Sophia Lillis dans l’excellente série Sharp Objects et dans les films d’horreur Ça et Ça 2. La jeune actrice remet le couvert dans I Am Not OK With This, une série pour ados, accompagnée des acteurs Wyatt Oleff, Sofia Bryant, Kathleen Rose Perkins, Aidan Wojtak-Hissong et Richard Ellis. La série en 8 actes, adaptée de la BD éponyme de Charles Forsman, auteur de The End of the F***ing World, créée par Jonathan Entwistle et Christy Hall et produite par les producteurs de Stranger Things, est prévue pour le 26 février sur Netflix.