Search for content, post, videos

Un mois de février qui sent bon au Romandie

Janvier touche à sa fin, tournons-nous vers février pour programmer un peu de musique en ces temps hivernaux. Quoi de mieux que de prendre la direction de Lausanne, et plus particulièrement sous les arches lausannoises du Romandie. Quelques lignes pour vous dresser les dates à ne pas rater.

Beach Slang (06.02)



Les fans de punk rock seront ravis d’apprendre la venue du quatuor tout droit venu de Philly. Malheureusement programmés un lundi, les membres de Beach Slang ne manqueront pas de marquer de leur empreinte leur venue. Forts de deux albums, James Alex, Ed McNulty, Aurore Ounjian et Cully Symington sont les défenseurs d’une jeunesse sauvage et forte. Pitchfork associe « A Loud Bash of Teenage Feelings » à une  « excellente thérapie de groupe »… avec pour guide, la voix de James Alex.

Júníus Meyvant (14.02)

S’il y a une date à ne pas rater, c’est bien celle-ci. Peut-être l’un de nos plus gros coups de coeur de l’année 2016, Júníus Meyvant débarque au « Romi » avec sa folk-soul aussi délicieuse qu’envoûtante. De son vrai nom Unnar Gísli Sigurmundsson, l’Islandais nous emmène dans une douce pop-folk et une soul teintée de cuivres et de cordes. Avec son timbre un brin éraillé et sa grande barbe, le viking réussit un album de grande qualité avec  » Floating Harmonies « ( notre article complet ici). Un 14 février que l’on attend de pied ferme.

Fews (16.02)

Un Suédois et un Américain qui se réunissent à Londres. Parcours pour le moins cocasse pour les deux membres fondateurs de Fews. Un rock un peu saccadé, maîtrisé, qui rappelle Interpol dans le même genre planant et mystérieux. Avec « The Zoo », les voix s’envolent dans un morceau résolument psyché-rock, tel un pèlerinage tortueux. La curiosité et l’attente prédominent pour leur concert du 16 février.

Les bonus de mars

Nos trois dates favorites pour février retenues, voici les bonus du mois de mars. Même si la programmation du Romandie n’est pas encore totalement définie, nous attirons votre attention sur deux dates, et ce, malgré l’annulation – la déception est de mise – de Sales.

The Mystery Lights (06.03)

Une nouvelle date à marquer à l’indélébile. The Mystery Lights est un groupe garage comme il y en a peu. Signés sur Daptone, label soul de renom, les Californiens respirent le rockabilly, la nostalgie et puisent une force inégalable grâce à un son sixties qui décape. Si l’album est excellent, le « live » est encore plus jouissif. Le Romandie a sûrement ferré le bon poisson…

Bassekou Kouyate & Ngoni Ba (23.03)

Notre dernier événement made in Le Romandie et non des moindres. Quel est le point commun entre Damon Albarn et U2 ? Simple, c’est Bassekou Kouyate. Le musicien est un prodige du n’goni – un instrument à cordes malien à mi-chemin entre le banjo et le luth – et a été invité à se produire aux côtés des grands noms que sont U2 et Albarn. Rien que ça. Dans un style « blues malien », Bassekou Kouyate rappelle les traditions, l’Afrique. Véritable coup de coeur de l’équipe de programmation du Romandie, l’artiste malien amènera un peu d’exotisme et de variations. À découvrir sans plus tarder.