Search for content, post, videos

Tour d’horizon des films susceptibles d’être à l’affiche du prochain Festival de Cannes

Le 8 mai, Cate Blanchett, Présidente du jury, lancera les hostilités cannoises, où festivaliers, acteurs, réalisateurs et journalistes se presseront pour découvrir une sélection de films mijotée par Thierry Frémaux et son équipe. Et la future annonce des films qui vont concourir laisse place à de nombreuses rumeurs, des prédictions parmi lesquelles bon nombre de journalistes tentent de trouver la combinaison gagnante. Et des films il y en a! Nous avons dressé une liste des métrages susceptibles de se retrouver en Sélection Officielle. Une loterie qui nous permet de situer les quelques (grands?) films qui nous attendent au cours de l’année 2018.

Commençons avec le film d’ouverture, celui qui ouvrira les feux sur la Croisette. Comme plusieurs médias l’ont signifié, on retrouve en pôle position Asghar Farhadi et son nouveau film Todos Los Saben (Everybody Knows), avec Penélope Cruz et Javier Bardem. La raison ? Le film d’ouverture coïncide souvent avec sa sortie publique et l’oeuvre du cinéaste iranien est prévue pour le… 9 mai. Bingo ! L’histoire du film traite d’une famille de Buenos Aires qui se rend en Espagne pour une réunion familiale. Si la bonne humeur aurait dû ponctuer cette rencontre, ce sont des événements imprévus qui gâcheront l’ambiance.

Dolan, Guadagnino, Audiard, Lowery, Vinterberg…

Cannes possède sa gamme de réalisateurs fétiches. Comment ne pas citer le nouveau film de Xavier Dolan, véritable chouchou de la manifestation cannoise, avec son premier film anglophone The Death and Life of John F. Donovan. Attendu au tournant, il serait très surprenant de ne pas voir le jeune cinéaste fouler le tapis rouge. Dans le même registre, un certain Paolo Sorrentino avec son biopic sur Berlusconi (Loro) est un nom qui revient fréquemment pour cette édition 2018. Et ce n’est pas terminé puisque un autre Italien en la personne de Luca Guadagnino avec Suspiria fait partie des papables, tout comme Thomas Vinterberg avec Kursk. Citons également Olivier Assayas avec E-Book, Matteo Garrone avec Dogman, Yorgos Lanthimos avec The Favourite, Laszlo Nemes avec son drame hongrois nommé Sunset, Leos Carax avec Annette, ou encore Jacques Audiard avec Les Frères Sisters.

Après avoir fasciné avec The Ghost Story, David Lowery, déjà présent à Cannes avec Les Amants du Texas, vient de mettre en boîte un nouveau film qui, sur le papier, possède les armes pour concourir sous le soleil cannois. Avec Old Man and The Gun, Lowery peut compter sur un casting de grande envergure regroupant Robert Redford, Casey Affleck et Elizabeth Moss. Il en est de même pour David Robert Mitchell, réalisateur de It Follows, qui pourrait être un candidat très sérieux pour une sélection officielle. On prie également pour voir Sebastian Lelio avec sa nouvelle oeuvre, un remake nommé Gloria, porté par Julianne Moore. Ajoutons également Cold War de Pawel Pawlikowski, Shoplifters de Hirokazu Kore-eda, Vision de Naomi Kawase, Fleuve Noir d’Erick Zonca ou le très attendu Ad Astra de James Gray.

N’oublions pas Nuri Bilge Ceylan avec le Poirier Sauvage, lui qui avait raflé la Palme d’or en 2014 avec Winter Sleep. Enfin, le très ambitieux High Life de Claire Denis, Tassen, les confins du monde de Guillaume Nicloux, ou encore Paul Verhoeven avec Sainte Vierge.

Photo Copyright : Mars Films

Terrence Malick le retour ? Barry Jenkins pour une première ?

Véritable phénomène depuis son Oscar avec Moonlight, Barry Jenkins vient de terminer If Beale Street Could Talk. Ses chances de figurer dans la sélection sont réelles, tout comme David Mackenzie avec son nouveau film Outlaw King ou encore Mélanie Laurent avec Galveston. Sans oublier Richard Linklater qui est également en post-production pour Where’d You Go, Bernadette, son nouveau film avec… Cate Blanchett.

S’il paraît surprenant de la voir sélectionnée, Mia Hansen-Love peut prétendre à une place avec Maya. Au même titre que l’excentrique Quentin Dupieux avec Au Poste !. Il en est de même pour Jason Reitman. De retour aux affaires récemment avec Tully, présenté au dernier festival Sundance, le metteur en scène canadien est sur le point de sortir un autre film avec Hugh Jackman intitulé The Front Runner. C’est un peu la même musique pour Dan Fogelman, devenu ultra populaire depuis sa création télévisée This Is Us. Il vient de réaliser Life Itself, où Oscar Isaac, Olivia Wilde et Samuel L. Jackson sont annoncés.

Nous savons aussi que Terrence Malick a terminé Radegund et fait office de candidat très sérieux. L’immense réalisateur s’intéresse à la vie de Franz Jägerstätter, fervent opposant au régime hitlérien et exécuté par les Nazis en 1943. Autre pointure, Alfonso Cuaron. Le Mexicain est en pleine post-production de son drame Roma et lui aussi fait partie des papables, tout comme Lars Von Trier, avec The House That Jack Built, malgré le fait qu’il soit persona non grata depuis son dérapage en 2011. La dernière grosse cote est peut-être l’énigmatique L’homme qui tua Don Quichotte du « malchanceux » Terry Gilliam, projet d’une vie enfin concrétisé et avec comme point d’orgue peut-être une première mondiale à Cannes, le festival le plus prestigieux au monde. On jubile presque. Verdict mi-avril.