Search for content, post, videos

The Orielles fait souffler un vent de fraîcheur sur la scène indie-pop british

Les deux soeurs Sidonie B et Esme Dee Hand Haldford, accompagnées de leur meilleur pote Henry Carlyle Wade, forment le tout jeune groupe d’Halifax, The Orielles. Depuis que ce petit monde s’est rencontré à une soirée d’anniversaire d’une amie de leurs parents, ils ne se sont plus quittés. À respectivement 21, 18 et 17 ans, les trois copains sortent leur premier album via Heavenly Recordings et signent 12 morceaux aux mélodies légères et entraînantes, bercées par la voix délicate d’Esme, aux thématiques allant du cinéma à la littérature. Et The Orielles de préciser: « Il y a tellement de chansons pop qui traitent des relations humaines ou du fait de grandir. Nous, on voulait écrire des chansons qui poussent les gens à réfléchir, qui les poussent à se demander: mais ça parle de quoi? »

Sorti le 16 février dernier, ce premier opus, Silver Dollar Moment, souffle un vent de fraîcheur sur la scène indie-pop-rock britannique. Un peu de funk et des synthé psyché, on a parfois l’impression de faire un bond 40 ans plus tôt. Mais ne vous y trompez pas, The Orielles sont bien de leur génération. Enregistré à Stockport durant l’été 2017 avec la productrice de Bjork ou encore Insecure Men, Marta Salongi, Silver Dollar Moment délivre une énergie qui réjouit. Et cette ambiance « feel good », se traduit aussi avec le titre de l’album selon Henry:  » On devait se produire à Toronto dans ce bar, le Silver Dollar Room. Nous étions au Canada depuis 36 heures, nous n’avions pas dormi et avions déjà joué à 22h avant de jouer au Silver Dollar Room à 2h du mat. Finalement ça été le meilleur concert que l’on ait fait. Donc un « silver dollar moment » c’est tout ce qui est cool mais de façon inattendue. » Dans tous les cas, pas si inattendu que ça le succès grandissant du trio anglais dont plusieurs concerts en Grande Bretagne se jouaient à guichets fermés. Dès le mois d’avril, le groupe sera en tournée européenne et s’arrêtera notamment à Paris, Bruxelles et Berlin.

 

www.facebook.com/theorielles