Search for content, post, videos

Temples : « Nous avons réussi à réinventer notre son »

Temples est assurément l’un des groupes les plus passionnants du moment. Qualifié de « meilleur nouveau groupe du Royaume-Uni » par Noel Gallagher et Johnny Marr, le band formé de James Bagshaw, Thomas Walmsley, Adam Smith, Samuel Toms est de retour cette année avec un album lumineux intitulé « Volcano ». Un troisième album qui délivre d’excellents titres tels que I Wanna Be Your Mirror, Oh the Saviour ou Certainty. N’ayons pas peur des mots, ce nouvel opus répond parfaitement aux attentes et se place comme l’un des meilleurs de l’année 2017.

Alors que le quatuor sillonnait les Etats-Unis, entre la Californie, l’Arizona et le Texas, nous leur avons glissé quelques questions entre deux concerts. L’occasion de rappeler que les mélodies psychédéliques des quatre chevelus de Kettering retentiront le 20 avril aux Docks, le 21 avril au Plaza (Zurich) et bien que ce soit sold out, à Paléo le 19 juillet.

 

« Certainty » est le premier single de votre nouvel album. Avez-vous eu du mal à écrire un deuxième album après le succès de « Sun Structures »? Ressentiez-vous une quelconque pression à l’entame ?

Il y a eu un peu de pression lors des premières étapes du processus d’écriture de «Volcano», mais c’était une pression que nous nous sommes imposée. Après un certain temps, nous avons trouvé le son et la direction que nous voulions suivre et tout est devenu un peu plus facile à partir de là. Finalement, «Volcano» ne s’est pas révélé être un deuxième album difficile à faire. Je pense que nous avons même réussi à réinventer quelque peu notre son.

Votre univers artistique est très influencé par les années soixante et le rock psychédélique. Qu’est-ce qui vous a tant fait aimer cette époque ?

Je crois que nous avons tous apprécié cette musique à différents âges et par différents biais. Pour ma part (ndlr : James Bagshaw), cette influence m’est venue quand je lisais beaucoup de poésie anglaise et j’écoutais beaucoup de psychédélique anglaise. Deux choses qui semblaient intrinsèquement liées.

Nous avons lu que vous aimiez beaucoup les bandes-son de films. Diriez-vous que c’est une grande source d’inspiration pour votre travail ?

Bien entendu il y a une véritable inspiration qui vient du côté du cinéma et des bandes-originales. D’ailleurs, nous avons commencé à en écouter beaucoup sur le tard.

En parlant de cinéma, quel film vous a marqué profondément ou fait rire récemment ?

Nous avons regardé récemment quelques « mauvais » films d’horreur dans le bus de la tournée, à la fois drôles et effrayants. D’ailleurs, on n’arrive pas à se remémorer du nom des films. Mais c’était encore amusant en y repensant.

En ces temps moroses que nous vivons (politique, réchauffement climatique etc…), qu’est-ce qui vous file la pêche, qui vous redonne de l’espoir ?

La notion que nous vivons dans une « multiversion » de notre monde.

Pouvez-vous nous dire les trois titres qui trustent votre playlist du moment ?

Strange Overtones by Eno and Byrne
Controversy by Prince
Heaven by Talking Heads

Et votre « coup de coeur » du moment pour un artiste ?

Thundercat

En studio ou en tournée, vous passez beaucoup de temps ensemble. Prenez-vous toujours du plaisir à passer du temps ensemble ou vous avez juste envie de vous frapper les uns les autres par moments ? Dites-nous une histoire amusante sur vous…

Nous sommes tout aussi « dysfonctionnels » que n’importe quel autre groupe. Après, nos histoires se doivent de rester secrètes… (rires)

Templestheband.com