Search for content, post, videos

Sully: la face cachée d’un exploit

Ce 15 janvier 2009, Chesley Sullenberger, surnommé Sully, réussit une prouesse gravée à jamais dans l’aviation civile. Avec à son bord plus de 155 passagers, Capitaine Sullenberger et son co-pilote, Jeff Skiles, décident de tenter un amérissage sur l’Hudson River, après un impact avec des oiseaux. L’Airbus A320 se retrouve dépourvu de ses deux moteurs et plonge l’équipage dans la panique la plus totale.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Clint Eastwood s’intéresse à la partie immergée de l’iceberg, celle qui dénoncerait la probable incompétence du nouvel héros national. L’US Airways mène une enquête administrative draconienne, à coup de simulateurs virtuels et menaces, la compagnie aérienne en viendra même à faire douter de l’authenticité de l’exploit de Sully.

Au milieu de tout ça, Sully (Tom Hanks) tente de garder la tête hors de l’eau devant l’attitude grotesque de son employeur. Dans la tourmente, Capitaine Sullenberger peine à suivre le mouvement mais grâce à son fidèle équipier, Jeff Skiles (Aaron Eckhart), il tient bon, se bat pour prouver son innocence tout en gardant son sang-froid.

 

TOM HANKS TOUJOURS AUSSI CLINQUANT

Dans un rôle sobre mais difficile à interpréter, Tom Hanks détonne, se fait l’auteur d’une performance, parfois un brin flemmarde, tout en contrôle. À l’image du vrai Chesley Sullenberger, Hanks se faufile tel un caméléon dans les rues glaciales de New York et bondit avec assurance, pour contrer les accusations qui lui sont destinées. Même si le pilote sent un certain acharnement, sa faculté à ne pas craquer s’apparente à un parcours de funambule, entre cette conviction d’avoir accompli son travail et le manque de confiance de la compagnie, propulsant cet homme chevronné au rang de personnage fascinant. Tom Hanks en est pour quelque chose.

Autre personnage méritant: Jeff Skiles. À l’image de l’interprétation de Hanks, Aaron Eckhart apporte une touche très sobre, lui aussi, et rend une copie de qualité. Son charisme apporte la sureté et une confiance non-négligeable à son aîné. Une touche de confiance qu’apporte aussi la femme de Sullenberger. Campée par Laura Linney, Lorrie Sullenberger suit de loin la situation qui retient son héros de mari. À l’image de American Sniper, l’épouse de Sully reste à l’écart de la tourmente mais demeure une pièce maitresse du système.

275869-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Photo-Copyright Warner Bros. France

 

CLINT EASTWOOD, TOUT EN MAÎTRISE

Avec Sully, Clint Eastwood s’attaque à un registre qu’il maitrise parfaitement. Le héros américain au tempérament certain, qu’on souhaite trainer dans la boue, celui qu’on ne veut pas voir trop beau. Ce sujet, Eastwood l’affectionne. Il compose sa partition avec classicisme mais l’enchaînement fonctionne sans bavure et tout en fluidité.

Le prolifique réalisateur apporte une version de l’histoire que le public ignorait.

Le prolifique réalisateur apporte une version de l’histoire que le public ignorait. La remise en question de cet exploit fut longue et éreintante pour son protagoniste principal. De ce point de vue, le biopic attire l’attention sur le manque de confiance de la part des hautes instances de la direction de US Airways. Un véritable affront compte tenu de la catastrophe qui aurait pu se produire – le scénario catastrophe est souvent effleuré – sans l’extraordinaire manoeuvre de Sullenberger. Un aspect qu’Eastwood n’hésite pas à pointer du doigt.

Casting: Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney, Jerry Ferrara, Anna Gunn, Autumn Reeser, Sam Huntington, Holt McCallany

Fiche technique: Réalisé par: Clint Eastwood / Date de sortie: 30 novembre 2016 / Durée: 1h36 / Genre: Biopic, Drame / Pays: USA / Scénario : Todd Komarnicki, Chesley Sullenberger, Jeffrey Zaslow / Photographie: Tom Stern / Musique: Christian Jacob