Search for content, post, videos

Alors que XXXTentacion défraie la chronique, ressortons les premiers clips de Kendrick Lamar et cie

Si vous suivez l’actualité hip-hop, le nouveau clip (et premier) de XXXTentacion ne vous a pas échappé. Un premier visuel fort, choquant, dérangeant, dont les médias s’en sont emparés pour crier au scandale, mais qui prend une ampleur certaine de par son propos qui sonne comme un cri venant du coeur et une révolte contre le racisme. Le climat politique incertain régnant aux Etats-Unis, mais surtout ses démêlés avec la justice et son procès futur pour coups et blessures commis sur son ex-petite amie alors enceinte font du petit prodige, un artiste engagé et provoquant. Le tableau est bien chargé pour le rappeur floridien arrivé de nulle part avec son titre Look at Me, déballé sur la toile en décembre 2015. Sa popularité s’est envolée alors qu’il était en prison pour possession d’armes et violence aggravée. N’empêche que Jahseh Onfroy continue de grimper et de s’attirer les louanges de ses collègues.

Auteur de son premier album intitulé 17, XXXTentacion a reçu l’approbation de Kendrick Lamar himself. XXX pousse la grande porte du rap US du haut de ses 19 ans et continue son petit bonhomme de chemin, mariant réussite et violence domestique. Et ce premier clip officiel a eu un tel retentissement que l’idée d’évoquer les débuts de plusieurs rappeurs nous semblait intéressante. En papotant et en se documentant auprès de l’un des fondateurs de Skrt Mag, nous avons trouvé les premiers visuels officiels de 4 rappeurs : Kendrick Lamar, Kodak Black, ASAP Rocky et Travis Scott, les plus influents sur la scène hip-hop US de notre point de vue.

Kendrick Lamar, l’adepte du face caméra

Si l’aspect réalisation nous intéresse avant le morceau en lui-même, il est intéressant de voir la manière dont chaque rappeur se comporte dans ses vidéos. Du reste, visionner des clips du maître incontesté du moment sur la planète rap, j’ai nommé Kendrick Lamar, nous laisse entrevoir des points communs parmi ses clips. Si en 2012 sa popularité a pris l’ascenseur auprès du grand public avec Swimming Pool, clip très travaillé et visuellement très esthétique, son premier clip officiel est Jason Keaton & Uncle Bobby. Daté du 29 décembre 2009, on retrouve rapidement les mêmes similitudes et mimiques du natif de Compton. En leader, devant un groupe comme l’était Martin Luther King, et toujours assis, les mains rapprochées pour délivrer son rap face caméra. Telle une confession intime.

Travis Scott, l’artiste halluciné

Antidote a résonné très fortement ces dernières années avec une vidéo ultra travaillée et une palette de couleurs qui contrastait entre des teintes sombres et des tons vifs. Et lorsqu’on déterre ses premières réalisations, le niveau est déjà bon. Avec le morceau That B!tch Crazy, le résultat est désordonné mais révèle une réelle maîtrise de l’image. Même si les moyens financiers semblent très restreints, il y a cette envie de nous faire prendre part à une vraie expérience du genre. Scott a sorti un autre clip dans un style similaire, toujours aussi halluciné et fantasmé, nommé Lights. Deux premiers aperçus qui placent le texan comme un rappeur désireux de mettre en avant son esprit créatif.

La force tranquille de ASAP Rocky

Son album AT.LONG.LAST.ASAP était une réussite. Son morceau LSD ainsi que la vidéo qui l’accompagnait étaient d’un excellent calibre. L’un des artistes hip-hop qui écume les Fashion Week et qui se retrouve égérie pour la marque Dior, c’est bien Rakim Mayers d’Harlem, alias ASAP Rocky. Il était intéressant de ressortir sa première réalisation officielle afin de se rendre compte du lancement d’un des rappeurs les plus captivants du moment. Publié en 2011, Purple Swag est un clip classique, plutôt choyé pour sa qualité esthétique avec plusieurs plans serrés. Très mineur, mais intéressant de voir que l’artiste n’a pas pris une ride depuis le temps.

Le moindre effort pour Kodak Black

Dans notre sélection, c’est peut-être le vilain canard de la réalisation. Âgé alors de 16 ans, Kodak débarque avec sa première vidéo officielle : Project Baby. Le gamin est chétif et bien loin de celui qu’on connaît en 2017. Fort d’un excellent album cette année, intitulé Project Baby 2, ses débuts ressemblaient au petit gars du quartier qui mettait en scène son petit film pour impressionner ses potes. Depuis les choses ont bien changé et le budget aussi à n’en pas douter…