Search for content, post, videos

Photo de Famille : Deladonchamps, une lueur au milieu d’une crise familiale

Une famille dysfonctionnelle, où deux soeurs et un frère tentent de garder leur grand-mère hors des murs d’un établissement pour personnes âgées. Gabrielle (Vanessa Paradis), Elsa (Camille Cottin) et Mao (Pierre Deladonchamps) se sentent investis d’une mission, celle d’épargner leur mamie. Mais ils sont également face à un autre dilemme : gérer leurs vies compliquées. Non loin, deux parents, Pierre (Jean-Pierre Bacri) et Claudine (Chantal Lauby), séparés depuis belle lurette, essaient de se tolérer.

L’enterrement du grand-père est l’élément déclencheur d’une crise familiale. Événement indirect aux conséquences aussi bien négatives que positives, les démons de chacun remontent à la surface. Mais tout cela permet malgré tout de souder une famille aux fractures émotionnelles évidentes : Gabrielle peine à canaliser son fils en pleine crise d’adolescence, Elsa est désespérée par ses vaines tentatives de tomber enceinte, et Mao est au bord du précipice émotionnel, en pleine autodestruction.

Deladonchamps comme catalyseur d’émotions

Photo de Famille est ce film choral qu’on consomme et qu’on oublie sitôt sorti de la salle. Convenu et lisse, le film de Cecilia Rouaud ne soulève pas les émotions attendues, restant bien tassé dans le carcan du cinéma français, à la prise de risque nulle. La seule vraie lueur vient de Pierre Deladonchamps. Toujours plus haut, toujours plus précis, l’acteur français s’élève au milieu d’un récit mollasson. Dans la peau de Mao, Deladonchamps joue les catalyseur d’émotions, le point d’ancrage du fossé qui se creuse toujours plus entre des parents pas mauvais mais maladroits, et des soeurs elles-mêmes dépassées par leurs existences respectives. Et au milieu, Mao mène une vie austère, programmeur de jeux vidéos talentueux, mais profondément en décalage avec son être et le monde qui l’entoure.

Photo copyright : SND

Cécile Rouaud met en scène une ode à l’immaturité. Peut-être que le véritable sens de Photo de Famille réside dans l’incompréhension d’une famille éparpillée un peu partout, tant physiquement que psychologiquement. La famille accorde ses violons quand mamie se retrouve au milieu des tracas familiaux. Elle qui est sénile et prête à mourir en paix à Saint Julien. Son seul véritable souhait.

Une tribu qui manque de sincérité et d’un véritable lien familial. Le film court après cette idée, jusqu’à nous ennuyer profondément. Les petites fulgurances comiques de Camille Cottin n’y changent rien. Le mal est fait, on en sort indifférent, mais avec l’intime conviction que Deladonchamps ne cesse de grandir.

Casting : Vanessa Paradis, Camille Cottin, Pierre Deladonchamps, Jean-Pierre Bacri, Chantal Lauby, Rio Vega

Fiche technique : Réalisé par : Cécilia Rouaud / Date de sortie : 5 septembre 2018 / Durée : 98 min / Scénario : Cécilia Rouaud / Distributeur suisse : Agora Films