Search for content, post, videos

Petit Biscuit: la relève électro-pop

Le DJ de Rouen jouait à guichet fermé vendredi soir au Pont Rouge à Monthey. Piqûre de rappel pour ceux qui n’aurait encore jamais entendu parler du petit prodige de l’électro pop.

Rendu célèbre grâce à son titre phare «Sunset Lover» diffusé sur internet et comptabilisant des millions de vues sur Soundcloud et Youtube, Mehdi Benjelloun, 16 ans, aka Petit Biscuit enchaîne les concerts un peu partout en France mais également en Amérique du Nord. Né d’un père marocain et d’une mère française, l’auteur, compositeur et producteur de son propre premier EP a d’abord suivi une formation classique (violoncelle, guitare, piano) avant de se lancer dans la musique électronique. Après un passage au Montreux Jazz Festival en juillet dernier, il était de retour en Suisse, le 29 octobre à Monthey.

Des rythmes égaux et réguliers, ponctués par les pianotements machinaux, gracieux, quasi chorégraphiés du jeune artiste sur sa console.

Devant une salle comble, Petit Biscuit, tout en sobriété et avec une pointe de timidité, un regard par-ci par-là jeté au public comme pour se rassurer, balance à coup de bras levés les sons qui ont construit sa toute récente notoriété. Sunset lover, Memories, Iceland ou encore Full moon, des titres qui invitent l’esprit à s’évader, littéralement. Les rythmes égaux et réguliers, ponctués par les pianotements machinaux, gracieux, quasi chorégraphiés du jeune artiste sur sa console, soutiennent des mélodies inspirantes, énigmatiques et teintées de mélancolie.

Le show est bien rôdé. Le public, lui, est déjà acquis à la cause. Entouré d’une guitare et d’une batterie, Petit Biscuit intègre dans ses performances l’analogique à l’électronique, un mélange des genres tout à fait à propos. Peut-être aurait-il pu aller plus loin dans la démarche car l’utilisation des instruments reste encore anecdotique à défaut de véritablement servir le set.

Pour finir, quelques mots discrets lancés au public pour le remercier, on le sent touché. L’audience, elle, fond en applaudissements. Il s’efface dans l’obscurité de la scène.

Une prestation bien ficelée mais sans grande surprise, la faute au manque d’expérience, le seul inconvénient inhérent à la jeunesse. Cependant, nul doute que ce jeune talent saura sans conteste se tracer une voie vers les plus grands.

Emma Raposo

facebook.com/petitbiscuitsound