Search for content, post, videos

METZ fait parler la poudre avec Strange Peace

METZ, avec un nom pareil, c’est la Lorraine qui est mise en évidence. Que nenni, c’est bien un groupe de musique canadien originaire de Toronto qui est à l’honneur dans nos colonnes. Trois Ontariens prêts à faire rugir leur noise rock dès 2008 lorsqu’ Alex Edkins (guitare et voix) et Hayden Menzies (batterie) se décident à former METZ. Très vite rejoints par Chris Slorach à la basse, le désormais trio se démarque rapidement de la scène ontarienne pour débuter des premières parties – entre autre avec Death from Above 1979 – et ils enregistrent un premier album studio en 2012.

Si les Canadiens sont peu productifs, ils sont bel et bien de retour pour déballer la marchandise. Toujours sur Sub Pop Records, METZ annonce la sortie de leur nouvel album, Strange Peace, pour le 22 septembre. Un opus virevoltant, comme en atteste l’excellent morceau Cellophane ou Caterpillar, un titre qui se rapproche dangereusement des New-Yorkais d’Interpol.

On sent rapidement un son brut qui rappelle les entrailles du rock grunge, qui peste la transpiration et les riffs. En tout cas dans sa première partie. Mr. Plague repart sur les mêmes bases que Cellophane, un ton ultra agressif qui dérape dans le bon sens du terme. Un son brutal, presque rarissime en cette année 2017, qui s’avère plus maîtrisé que les premiers opus. Common Trash confirme toujours cette même ligne artistique propre aux derniers albums. De l’énergie à revendre qui dégouline à grosses gouttes dans Dig a Hole, autre piste furieuse.

L’opus de la maturité ? Peut-être. METZ délivre une brochette de morceaux qui s’empilent parfaitement. Strange Peace parle d’incertitude et d’acceptation de ses peurs et erreurs. Toujours est-il que la bande de Toronto ravive la flamme du rock punk avec un certain brio.

Site officiel : www.metzztem.com

Promotion : www.irascible.ch