Search for content, post, videos

Les nouvelles séries à ne pas rater pour la nouvelle année

Les fêtes de Noël s’achèvent et les cadeaux ont déserté le sapin, mais la bonne humeur est de mise. Une fin d’année pleine de joie qui annonce le début d’une nouvelle année, celle de 2017. Nouvelle année signifie nouveautés et découvertes. Plus particulièrement, des nouvelles séries en ce qui nous concerne.

Même si les dates définitives ne sont pas complètement arrêtées, plusieurs productions se profilent pour les mois à venir. Entre janvier et février, nous avons recensé plusieurs projets à ne pas manquer. On y notera le retour de Tom Hardy sur le petit écran, après son rôle dans l’excellente série Peaky Blinders, ou l’arrivée de Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club, Wild) sur la chaîne HBO.

 

TABOO

Pour commencer, rien de tel que de s’attaquer à un gros morceau de l’année 2017. Ridley Scott et Tom Hardy s’unissent pour produire ce projet familial puisque Chips Hardy, le père de l’acteur, en est l’un des créateurs. Ajoutez Steven Knight, scénariste de Peaky Blinders et Locke, et vous obtenez l’essence de la machine estampillée FX.

Prévue le 7 janvier comme première diffusion mondiale sur la BBC One et le 10 janvier sur FX pour les Etats-Unis, Taboo suit James Keziah Delaney (Tom Hardy), un aventurier revenu d’Afrique vers 1814. De retour à Londres, il refuse de vendre l’entreprise de son père et décide de fonder son propre empire de livraison.

Meurtres, complots, diamants volés, guerre entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Hardy et Scott présentent un show étrange, musclé et mystérieux. Comme le prouve la bande-annonce, le récit tend vers des couleurs sombres, focalisé sur le personnage peu recommandable de l’acteur britannique. « I am a very dangerous men », se plait à rappeler James Keziah Delaney.

Indéniablement, le côté très mystique, très sombre, nous rappelle une série du calibre de Penny Dreadful. La mini-série, composée de huit épisodes, semble plutôt prometteuse à en croire les premiers extraits. Verdict le 7 janvier.

 

A SERIES OF UNFORTUNATE EVENTS

Netflix n’arrête pas de surprendre avec ses nouvelles séries. La dernière en date: The OA. Nouvelle création originale qui passionne et envoûte la majorité des spectateurs. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin?

Prévue pour le 13 janvier, « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » est la nouvelle trouvaille de la plateforme de vidéo à la demande. Série aux allures digne d’un Tim Burton, l’histoire se base sur trois orphelins (Violette, Klaus et Prunile) poursuivis par le rusé Comte Olaf (Neil Patrick Harris), tentant par tous les moyens de déposséder les trois enfants d’un héritage.

Déjà réalisé pour le cinéma en 2004 avec Jim Carrey dans le rôle du Comte Olaf, les attentes se portent surtout sur le retour de Neil Patrick Harris qui reprend du service dans une série après son rôle encore et toujours légendaire de Barney Stinson dans How I Met Your Mother.

 

SIX

La chaîne History a fait son beurre grâce à Vikings ou encore Roots, série trop peu exploitée et diffusée. Comme son nom l’indique, les fait historiques sont les sujets centraux des productions de la chaîne.

Cette nouvelle série traite d’un événement qui se déroule en 2014 en Afghanistan. La « team Six » est appelée à éliminer un chef taliban. Mais les Navy Seal sont confrontés à un curieux problème: un citoyen américain collabore avec les terroristes et écourte le déroulement de l’opération.

Annoncée pour le 18 janvier, la mini-série sonne le retour de Walter Goggins, l’excellent Sheriff Chris Mannix dans The Hateful Eight. Outre Goggins, des acteurs tels que Barry Sloane (Shameless, Revenge) ou encore Juan Pablo Raba (Narcos) sont attachés au projet. Autre détail intéressant, la série dramatique est l’oeuvre de William D. Broyles (Apollo 13, Sauver le soldat Ryan), aidé par un certain Harvey Weinstein.

 

LEGION

Même si nous arrivons gentiment à saturation avec Marvel et ses innombrables productions, il est difficile, voire impossible de ne pas s’attarder sur cette création FX. Tout d’abord, parce que Dan Stevens, l’un des acteurs les plus doués de sa génération, est le personnage principal. Parce que Noah Hawley, créateur de Fargo, en est le créateur. Une multitude de points positifs.

LEGION / Photo Copyright: FX

Boostée par plusieurs trailers captivants, Legion nous plonge dans l’existence du fils schizophrène du professeur Xavier. Hôpitaux psychiatriques, thérapies, rien ne semble guérir la maladie mentale dont est atteint David Haller (Dan Stevens). Mais une rencontre avec Syd (Rachel Keller) lui fait prendre conscience que les voix et les visions sont peut-être bien réelles.

Basé sur les comics de Chris Claremont et Bill Sienkiewicz, cette première production FX en association avec Marvel Television comptera 8 épisodes et est prévue pour le 8 février 2017.

 

BIG LITTLE LIES

Oserions-nous dire que le meilleur est pour la fin ? Sur la base des détails de la série, oui. Big Little Lies semble être la série phare de ce début d’année 2017. Armée d’un casting de haute-voltige (Reese Witherspoon, Shailene Woodley, Alexander Skarsgard, Nicole Kidman, Laura Dern, Adam Scott), la nouvelle production de « Home Box Office » est appelée à succéder à Westworld, petite merveille dévoilée par la chaîne dernièrement.

Adaptée du best-seller de Liane Moriarty et créée par le génial Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club, Wild), Big Little Lies conte l’histoire de trois mères se retrouvant confrontées à une affaire de meurtre ayant eu lieu lors d’une soirée parents-élèves. Le grain de sable qui enraye la machine pour ces trois femmes aux vies « parfaites ». « Les apparences sont parfois trompeuses », se plait à dire un dicton populaire.

Prévue pour le 19 février, une première bande-annonce est déjà en ligne. La patte de Vallée est facilement reconnaissable, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le cinéaste canadien, lui, ne nous ment pas sur la marchandise.