Search for content, post, videos

Les nouveautés Netflix à découvrir en juin

Rebelote. Après notre petite sélection des sorties du mois de mai, c’est l’heure de se refaire une inspection des nouveautés attendues pour le mois de juin. Films, ajouts, nouvelles séries et nouvelles saisons, que nous réserve Netflix pour les semaines à venir ?

13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur (1er juin)

Notre premier choix se porte sur un documentaire qui traite, en 3 parties, des attentats qui ont touché la ville de Paris. Gédéon et Jules Naudet donnent la parole aux personnes ayant vécu les atrocités terroristes de ce sombre 13 novembre 2015.

Survivants, pompiers, forces de l’ordre, membres du gouvernement passent tour à tour pour évoquer un moment douloureux devant les caméras des frères Naudet. Suivant la chronologie des attaques, le documentaire est assurément un récit « coup de poing » à découvrir dès le 1er juin.

Sense8 (8 juin)

Le final de Sense8 sera pour le 8 juin. Coïncidence ? Plus sérieusement, c’est une immense attente qui entoure l’arrivée du double épisode final d’une série pensée et créée par les soeurs Wachowski. Après l’arrêt de la série en juin 2017 et 2 saisons inégales mais attrayantes, une communauté conséquente de fans s’était liguée pour réclamer une nouvelle saison. Une maigre consolation pour les aficionados d’une série qui connecte, tout comme le récit, des milliers de personnes à travers le monde. Espérons que la plateforme de streaming ne déçoive pas…

Alex Strangelove (8 juin)

À première vue, Alex Strangelove a tout d’une pâle comédie américaine pour adolescents. Et pourtant, il y a un détail qui a son importance : Craig Johnson, le réalisateur derrière l’excellent, le tordant Skeleton Twins. Un atout qui nous pousse à croire aux aventures d’Alex Truelove (Daniel Doheny).

Pour situer l’histoire en 2 mots, Alex Truelove est l’ado parfait : bonnes notes, des potes et une petite amie. Mais tout s’embrouille quand il décide de faire le grand saut : perdre sa virginité. Jusque-là rien à signaler, avant qu’il ne rencontre Elliott (Antonio Marziale), un garçon qui ne cache pas son attirance pour lui. Dilemme. Une quête identitaire drôle, un vrai rollercoaster sentimental où l’orientation sexuelle prend une autre tournure pour un adolescent perdu et confus face à ses envies.

Photo copyright : Erica Parise / Netflix

Marvel’s Luke Cage (22 juin)

D’après les retours, Luke Cage va croiser le fer avec pas mal de rappeurs dans cette seconde saison. Harlem prend des allures de défilé d’artistes, où Luke Cage et sa peau impénétrable vont continuer à zigouiller du méchant. Le passé contre le présent avec une BO qui devrait faire suinter le blues et le rap. Car après avoir blanchi son nom et devenu célèbre à Harlem, le colosse est devenu vulnérable, sa protection devient de plus en plus fragile… La saison 2 est prévue pour le 22 juin, en intégralité, et la bande-annonce est musclée dirons-nous.

Glow (29 juin)

On termine avec Glow. Seconde saison des aventures de Ruth Wilder (Alison Brie), actrice reconvertie en catcheuse. Série dite féministe (mais pas trop), Glow, acronyme de Gorgeous Ladies Of Wrestling, continue à rendre hommage à l’esthétique 80’s, où les copines de ring se succèdent en paillettes et collants lycra. Prévue le 29 juin, la série créée par Jenji Kohan (Orange Is The New Black) reprendra de plus belle avec 10 épisodes enflammés.