Search for content, post, videos
Photo by Andris Søndrol Visdal

Les 3 morceaux de la semaine #9

On commence avec un titre vitaminé qui nous vient du groupe Bloxx. La formation de Uxbridge en Angleterre compte en son sein Ophelia, Taz, Mozwin et Paul. Ils se définissent comme un groupe d’indie-pop aux sous-tons grunge. La voix d’Ophelia n’est pas sans rappeler celle de Linnea Jönsson du groupe Those Dancing Days qui avait fait un carton avec leur titre Hitten. Actuellement en pleine écriture de leur premier EP, les quatre britanniques de Bloxx ont pour ambition de devenir le groupe dont on parle le plus en Grande Bretagne… rien que ça! En attendant, le titre Your Boyfriend vous donne un joli aperçu de ce que la bande peut offrir.

facebook.com/BloxxUK/

 

La pépite du jour se nomme Jarle Skavhellen. Originaire de Bergen en Norvège, la musique de Jarle s’inscrit dans la plus pure tradition folk nordique et bien sûr, on adore! À mi chemin entre The Tallest Man On Earth et Sufjan Stevens, des mélodies à tomber et un timbre de voix qui donne des frissons, l’artiste norvégien a longtemps joué pour d’autres groupes. C’est désormais en solo qu’il poursuit son chemin. Deux titres sont disponibles à l’écoute dont The Ghost In Your Smile, une merveille de chanson, douce et mélancolique aux accents folk-country du nord guidée par des cordes gracieuses. Retenez bien son nom car il ne fait aucun doute qu’on va très bientôt entendre parler de lui.

jarleskavhellen.com

 

On continue et finit en douceur. Tout droit venus d’Ashford dans le Kent, Jim Rubaduka, Alex Steven, Edwin Ireland et Charlie Campbell forment Mosa Wild. C’est le grand père de Jim qui a inspiré le nom du groupe… ce dernier se nommait Mosa. Smoke est le premier single de la formation anglaise. Emmenée par la voix grave et profonde de Rubaduka, la chanson est à la fois calme et rythmée. Introspectif et mystérieux, ce morceau d’indie-pop alternative s’égaie avec des envolées en choeur qui ne laisseront personne de marbre. Une entrée en matière prometteuse pour les quatre britanniques. On se réjouit d’écouter la suite…

mosawild.com