Search for content, post, videos

Les 3 morceaux de la semaine #22

Il est canadien. Allan Rayman joue profil bas. Il n’aime pas être exposer, les réseaux sociaux et les interviews, très peu pour lui. Doté d’une voix ténébreuse et profonde, à la limite du rocailleux par moments, le natif du Wyoming basé à Toronto mixe les styles avec une aisance captivante. Sa musique à la fois emprunte de soul, de R&B, de hip-hop ou encore d’indie-folk, en fait un spécimen unique et mystérieux. Après Hotel Allan paru en 2015, il sort Roadhouse 01 en 2017 sur le label Communion Records, label de Ben Lovett, membre de Mumford & Sons. Sur cet album paru en début d’année, Allan, puisant son inspiration dans le cinéma qu’il affectionne beaucoup, s’est créé un alter ego, Mr. Roadhouse, personnage noir aux travers affreux, qui lui permet d’exprimer tout ce qu’il n’est pas en réalité. Car Rayman est un grand timide et s’est totalement coupé du monde pour écrire cet opus en se réfugiant dans une cabane paumée au milieu de nulle part, évitant ainsi toute pollution humaine qui pourrait entraver son travail de création. Et le résultat est étonnant. L’alter ego se confie et se livre morceau après morceau et ainsi Allan nous balance en pleine face sa personnalité multi-facettes qui en fait un artiste d’exception.

allanrayman.com

 

Angus et Julia Stone sont de retour après avoir chacun travaillé sur des projets personnels. Un premier titre Snow et un album du même nom attendu pour le 15 septembre, le frère et la soeur forment toujours, dix ans après, un duo en symbiose. Et pour ce nouvel opus, Angus et Julia ont écrit chaque morceaux ensemble. Ils ont également produit et enregistré la quasi totalité de l’album eux-mêmes, dans le studio personnel d’Angus situé dans l’arrière pays de Byron Bay. Le résultat est doux et enchanteur à l’image de Snow ou encore pop et entraînant comme le titre Chateau, mais toujours avec une petite touche de mélancolie propre au style du duo australien. Entre univers intimiste et mélodies rêveuses, le frère et la soeur savent toujours transporter quiconque s’aventure à les écouter.

angusandjuliastone.com

 

Non loin de l’Australie, sa petite soeur la Nouvelle Zélande abrite le groupe French For Rabbits, originaire de Waikuku Beach, sur l’île du Sud. Après le très bel album Spirits paru en 2014 et qui compte des perles telles que The Other Side ou encore Hard Luck Stories et après avoir tourné avec Agnès Obel, la voix aérienne de Brooke Singer se ravive sur It Will Be Okay. Le single tiré de l’opus The Weight of Melted Snow que le groupe a produit durant l’année 2016 est attendu prochainement en sortie mondiale. Profondément ancrée dans la nature, la musique indie-folk de Brooke et John Fitzgerald (guitariste), vaporeuse et pourtant si profonde, rappelle en un claquement de doigts les origines du groupe, au rythme ininterrompu des vagues du Pacifique sud. On se laisse bercer. Les Néo-zélandais seront à la Kulturfabrik Kufa de Lyss le 5 octobre.

frenchforrabbits.com