Search for content, post, videos

Le top 10 de la première moitié de l’année des utilisateurs de Letterboxd, le réseau social des cinéphiles

Le média en ligne américain Indiewire s’est penché sur la première moitié de l’année que le cinéma a vécu. Juillet livre le premier constat, le premier classement des films aperçus durant cette première partie de 2018. Quoi de mieux que de s’intéresser à l’avis du public, celui des amoureux de la pellicule ? Indiewire a donc choisi de prendre comme baromètre Letterboxd, connu pour être le réseau social des cinéphiles anglophones. « The social network for film lovers », comme le slogan le souligne sur la page Facebook de la société.

Photo Copyright : Les Films du Losange

Des fans qui n’hésitent pas à donner leurs opinions. Et comment ne pas mettre le doigt sur les films les plus appréciés par les utilisateurs du site ? Les 10 meilleurs films de 2018 – jusqu’à aujourd’hui, 14 juillet – démontrent que le cinéma indépendant possède encore les faveurs des cinéphiles. L’animation se garde une place de choix dans ce top, avec la position enviée de numéro 1 détenue par Padddington 2. Les Indestructibles 2 se trouve à une excellente cinquième place. Les blockbusters sont également bien placés. Bien entendu Black Panther et Avengers sont présents, mais ne trustent pas les premiers sièges.

Quelques surprises sont à signaler dans les choix opérés par les abonnés du réseau social. Annihilation, Sans Un Bruit, Tully, Lean On Pete sont tout bonnement absents. Par contre, Love, Simon réussit à se frayer un chemin jusqu’à la septième place, tout comme le film produit par HBO, The Tale, qui arrive juste derrière.

 

Le top 10 :

1. Paddington 2 de Paul King
2. First Reformed de Paul Schrader (film inédit en Suisse)
3. Hérédité d’Ari Aster
4. Avengers : Infinity War de Joe et Anthony Russo
5. Les Indestructibles 2 de Brad Bird
6. L’Île Aux Chiens de Wes Anderson
7. Love, Simon de Greg Berlanti
8. The Tale de Jennifer Fox (inédit en Suisse)
9. The Rider de Chloé Zhao
10. Black Panther de Ryan Coogler