Search for content, post, videos

Le mélange des genres sera à l’honneur au Romandie

Vendredi tout est permis. Enfin, il paraît, d’après Arthur et sa fameuse émission. En ce qui concerne Lausanne et le Romandie, vendredi rime avec concerts à foison. À commencer par la nouvelle découverte helvétique, les talentueux Tobias Preisig et Alessandro Giannelli sous leur nom de scène : Egopusher. Forte d’une prestation ensorcelante au dernier Montreux Jazz Festival, la formation originaire de Zürich enchaîne les concerts et continue de gravir les échelons.

Photo copyright : Irascible

Musique progressive, minimaliste, nappée d’une poésie mélodique, Egopusher impressionne grâce à sa fragilité et cette touche agressive. L’alliage entre violon et batterie rappelle cet équilibre entre le rock et le classique. Le résultat est surprenant, puissant, amplifié par la force électronique générée en live. Egopusher c’est expérimental et maitrisé. C’est un genre que peu de groupes osent expérimenter, loin des standards actuels et diablement précis.

Vessels, quintet post-rock-électro

Annoncé comme l’un des groupes les plus prometteurs de Grande-Bretagne par la BBC en mars 2007, les « navires » ont fait pas mal de chemin depuis. De l’eau a coulé sous les ponts. Des synthés et avec un peu plus d’électro dans leur répertoire, Vessels a changé de fusil d’épaule depuis 2015 et la sortie de Dilate, s’éloignant ainsi des bases fondatrices du groupe qui étaient celles du post-rock.

Adoubé par les critique spécialisée, Vessels prend un tournant dans sa carrière avec une ambiance plus dansante, plus électronique. Et la critique continue de suivre les natifs de Leeds. Le virage artistique est parfaitement opéré par les cinq Anglais, marquant une nouvelle évolution pour le groupe. En persistant dans ce nouveau registre, Vessels dévoile une nouvel album, The Great Distraction, paru en septembre 2017, où nous retrouvons notamment The Flaming Lips en featuring. C’est donc la musique électronique qui sera à l’honneur au Romandie ce 9 mars, celle où les genres s’entrechoquent.

www.leromandie.ch