Search for content, post, videos

Le marché du streaming européen devrait tripler en 2023

Une info particulièrement intéressante vient d’être lâchée par le Hollywood Reporter : l’Europe serait en passe de rattraper les États-Unis en qui concerne les recettes en matière de vidéo à la demande, en d’autres termes le streaming. Outre Atlantique, l’expansion stagnerait et le Vieux Continent deviendrait le nouveau terrain de jeu des producteurs de séries, films et autres documentaires. Netflix est l’exemple parfait. Avec La Casa De Papel et maintenant Élite en Espagne, ou encore Dark en Allemagne, la firme de Los Gatos investit massivement en Europe et trouve un véritable marché émergent.

Comcast vient de racheter Sky, le premier diffuseur européen de télévision par satellite, qui compte près de 23 millions d’abonnés, et va donc générer davantage de contenus pour contrer Netflix et Amazon. La guerre continue. Facebook s’est lancé dans la danse avec Facebook Watch et Comcast arrive sur le marché européen. Tout ceci prouve l’envie des américains de se tailler une jolie part du gâteau en Europe. Le streaming en plein essor, derrière le rouleau compresseur Netflix, les chaînes, les grands groupes – Disney prépare sa plateforme pour 2019 – sont sur le qui-vive pour investir dans les créations originales. Comme le rappelle le Reporter : « Sky a augmenté son investissement dans les créations originales, comme le redémarrage d’un classique allemand : Das Boot ». Cette nouvelle série prévue pour le 23 novembre est la suite du long-métrage Le Bateau (1981) de Wolfgang Petersen.

La France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne suivent le mouvement

Toujours dans le sillage de Netflix, les fusions commencent à fleurir dans le milieu des médias audiovisuels. France Télévisions s’est alliée avec TF1 et M6 pour la mise en place d’une plateforme en ligne, avec pour nom Salto. Un Netflix français pour concurrencer… Netflix. Et même si les investissements sont dérisoires, on parle de 15 millions d’euros, il y a une envie d’aller de l’avant. En Allemagne, ProSiebenSat. 1 a fait appel à Eurosport et Discovery Communications afin de créer une nouvelle plateforme de vidéo à la demande. Et BBC, ITV et Channel 4 investissent pour renouveler leur plateforme Freeview. L’investissement s’élève à 165 millions de dollars, d’après les chiffres avancés.

Comme le rappelle le Hollywood Reporter, les États-Unis sont toujours en tête en matière de streaming. Mais d’après un rapport publié sur Research & Markets, le marché européen devrait passer de 4,4 milliards en 2017 à environ 12,5 milliards en 2023. 12,5 milliards équivaut à la valeur que représente les chiffres du streaming aux États-Unis aujourd’hui.

Netflix de son côté fonce tête baissée, avec ses 128 millions d’abonnés et ses dépenses pharaoniques, et se lance dans la construction d’un studio de production en Europe, le premier. L’Europe est le nouvel eldorado des studios américains, changeant également et irrémédiablement les habitudes européennes. On ne peut que se frotter les mains.