Search for content, post, videos

L’americana rédemptrice de Ohtis renaît

Ohtis renaît de ses cendres et livre le single « Runnin », une douce ballade country folk salvatrice, signant le retour d’un groupe au parcours tourmenté. Fondé par Sam Swinson et Adam Pressley alors qu’ils n’étaient encore que des lycéens à Normal, dans l’Illinois, Ohtis a connu quelques turbulences. Initialement, les 2 copains auto-publiaient leurs morceaux. Ces derniers étaient destinés principalement à un public local. Au fil des ans, le groupe a été rejoint par divers musiciens du coin, dont un en particulier, le multi-instrumentaliste Nate Hahn. Une ombre au tableau pourtant qui sonnera le glas de leur collaboration : le penchant de Swinson pour l’alcool mettra un terme à leurs relations professionnelles. Sans perdre contact malgré la distance qui sépare Adam, Nate et Sam – les deux premiers à Chicago et Détroit, le dernier à Los Angeles – ils continuent d’échanger leurs idées et morceaux.

La rédemption passera par la sobriété de Swinson et fera revivre Ohtis. Une renaissance incarnée par « Runnin », premier morceau du futur album du groupe prévu pour 2019. Écrit alors que Sam était en cure de désintoxication, le titre, dont le premier couplet a été rédigé pour Adam, flotte entre folk et country et sonne comme une lettre ouverte, faisant référence au parcours du chanteur, rythmé par l’addiction et au dessus duquel plane l’ombre angoissante de son éducation religieuse. Swinson y raconte ses batailles livrées contre l’alcool. Alors qu’il s’était créé son propre enfer, il raconte avoir retrouvé au bout du tunnel un groupe qui ne l’a jamais laissé tomber. Autobiographique, introspectif, rédempteur mais bourré d’espoir, « Runnin » sortira le 30 novembre via Full Time Hobby. À cette occasion, un pressage de seulement 500 copies est prévu. Le morceau est d’ores et déjà disponible en streaming et à la prévente.