Search for content, post, videos

James Bay revient métamorphosé avec Electric Light

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’y est pas allé de main morte avec les ciseaux! James Bay a viré le chapeau et coupé la tignasse. Bref, au revoir à ce look folk-americana, diablement charismatique, qui le rendait reconnaissable entre tous. Au revoir aussi aux chansons à textes, inspirées et mélancoliques, mélodieuses et vibrantes comme Let It Go ou entêtantes comme Hold Back The River, ses succès issus de son premier album Chaos And The Calm. Place à une pop un peu fadasse, sans grand relief. Le changement n’est pas toujours bon…

C’est en effet un virage à 180 degrés que le jeune britannique a opéré. Il nous revient avec une version de lui plus brit-pop, perfecto et brushing impec. Wild River, premier extrait d’Electric Light attendu pour le 18 mai, tout de synthés habillé et de voix trafiquées, nous laisse sur notre faim. Ce n’est finalement qu’un morceau pop de plus, sans grande personnalité. Dévoilé le 26 mars dernier, le clip Pink Lemonade, au son un brin plus rock et rebelle, dans la digne lignée de la pop-rock anglaise, présente un James Bay aux cheveux gominés et pull à paillettes à la façon d’un James Bagshaw. Toutes ces fioritures laissent perplexe. Face à cet étalage de sons électroniques rendant le tout un peu indigeste et sans réelle signification, le pull a paillettes n’arrive pas à sauver les meubles malheureusement.

Si vous aimiez le songwriter et bellâtre au chapeau, guitare à la main, vous allez être déçus! James Bay a déclaré toujours jouer de la guitare mais s’intéresser à des instruments qu’il n’avait jamais utilisés jusque-là, comme le synthétiseur, conférant à sa musique un son plus électronique. Et quand on le questionne sur son changement de look et de son, il répond ne plus être la même personne qu’il y a 5 ans et n’a pas hésité à changer du tout au tout car un artiste pop doit évoluer. Qui dit nouvelle musique dit nouvelle personnalité. Dommage! Pour nous, il n’y a pas photo! On regrette déjà l’ancienne version.