Search for content, post, videos

Hannah Cohen nous invite chez elle avec un troisième album splendide

Photo copyright : Via Bella Union

Welcome Home, c’est le titre du troisième album de la jolie blonde Hannah Cohen, à paraître le 26 avril via Bella Union. Après ses deux premiers opus, Child Bride et Pleasure Boy, la chanteuse et ex-mannequin a pris le temps de se recentrer sur elle-même, de changer de décor pour accoucher d’un album authentique grâce à sa subtile fragilité et maturité. Un changement de décor puisque si l’artiste vient originellement de San Francisco c’est à New York qu’elle avait posé ses valises depuis une quinzaine d’années. Là, elle y a rencontré et cultivé son cercle d’amis, sa communauté, forgeant l’adulte qu’elle est devenue.

C’est finalement à Woodstock, dans l’État de New York, qu’elle a élu domicile, après avoir compris qu’il était temps de tourner une nouvelle page et de vivre à un autre rythme : « On était début septembre et New York était frappé par une vague de chaleur. J’étais enfermée dans ma salle de bain pour travailler sur un titre. Il était très tôt le matin, la climatisation bourdonnait. À cette époque, nous recherchions un appartement avec mon compagnon et en avions déjà visité 27. Ils étaient tous dégoutants ou hors budget. Pour moi, ça a vraiment été un déclencheur pour partir de la ville. Tout d’un coup, ça été très clair, il me fallait un changement. »

Le titre révélateur de l’album, Welcome Home, et les chansons enveloppantes de Cohen font de ce troisième opus un délice de musique pop-folk, avec par ci par là des touches soul ou électro. Dès le morceau d’ouverture, « This Is Your Life », ode à la liberté, reflétant l’état d’esprit de son auteur à n’en pas douter à l’écoute des paroles (« c’est ta vie, ne laisse personne d’autre te porter « ), la chanteuse nous emmène chez elle, au gré d’un rythme discrètement enjoué. De sa voix subtile, Hannah Cohen balance 10 titres, tous composés sur une vielle guitare acoustique sur laquelle sont peints les plages et palmiers hawaïens. Les chansons traduisent la femme qu’elle est aujourd’hui : « Je ne ressens plus le besoin de cacher quoi que ce soit ou de ne pas être capable de partager. Il y a moins à interpréter, je plus visible. Et lorsque je regarde en arrière, quand les choses ne se passaient pas bien, je laisse ça au passé. Ça valait le coup car ça m’a mené là où je suis aujourd’hui ». De la très belle et envoûtante « Dissolving », dirigée par la voix brumeuse de Cohen à « Get In Line » aux accents soul, bercée par les pulsations inlassables du trio guitare-basse-batterie, l’album enjôleur séduit piste après piste.

Merveilleusement produit par l’auteur, producteur et compagnon de la chanteuse Sam Owens, mieux connu sous le pseudonyme de Sam Evian, l’album retranscrit un son virevoltant et enveloppant de ses mélodies chaudes et vibrantes, ponctué de pulsations presque organiques. Traversé par les thèmes récurrents du changement et de l’évasion, Welcome Home est intimiste, chaleureux et séduisant. Un compagnon idéal pour accompagner le printemps. Un coup de coeur.

 

Welcome Home (2019)

This Is Your Life

All I Wanted

Dissolving

Holding On

What’s This All About

Old Bruiser

Get In Line

Wasting My Time

Return Room

Build Me Up