Search for content, post, videos

Cannes 2017 | Good Time : une percée nocturne désespérée

Deux frères, un braquage et un scénario catastrophe. Connie (Robert Pattinson) s’en sort, Nick (Ben Safdie) se fait arrêter. S’engage un contre-la-montre pour sortir le frangin Nick, handicapé mental, de la prison de Rikers où il se fait massacrer par les autres prisonniers. Dans un premier temps, Connie décide de régler la caution mais avec l’agression de son frère, il est hospitalisé. L’idée de le faire évader germe…

Photo copyright : A24

Ben Safdie et Joshua Safdie (Mad Love in New York) prennent le Queens en otage, et nous par la même occasion. Une course-poursuite survitaminée qui se divise entre un road-trip furieux et un genre thriller à la sauce 90’s (et 80’s), dans un tissu de couleurs vives. Ambiance nocturne et tendue, Good Time est viscéral, un trip à couteaux tirés.

Pattinson magnétique

Rien ne se passe comme prévu, rien. Les frères Safdie déballent un film vivant où le rythme effréné vous balance dans une quête enflammée, acharnée à travers les bas-fonds d’un New York presque pouilleux. Folie, tentatives vaines, Good Time s’autorise des largesses sans ternir la fluidité et associe son périple à une bande-son complètement déglinguée. Visuellement, Good Time n’est pas en reste.

La grosse cote vient de Robert Pattinson. Très attaché au cinéma d’auteur depuis son incartade dans Twillight, l’anglais trouve, avec son rôle de Connie, une performance qui place son jeu d’acteur à un autre niveau. Captivant, psychopathe, criminel, il s’enfonce dans la pénombre new yorkaise, les cheveux teints en blond pour la peine.

Thriller d’un genre différent

Il y a une approche surréaliste dans Good Time, presque cauchemardesque où la percée nocturne se construit autour d’une brochette de somnambules qui déambulent coup sur coup dans des hôpitaux, parc d’attractions ou une simple maison habitée par une grand-mère et sa petite fille sous le charme de Connie. Rien n’est très légal dans l’histoire concoctée par les Safdie. On ressent cette envie de faire vivre aux spectateurs une expérience hors du commun dans un polar d’un genre décalé.

D’une certaine manière, Good Time se disloque en plein vol. Personne ne peut en sortir indemne tant la situation est précaire. La façon dont est traitée l’histoire est sujet à un trip sous acide – vous comprendrez après visionnage – où les néons colorés amplifient cette sensation de ne pas être dans le monde réel. Un survol de la situation replace les forces en présence et remet dans le bain. Un film nerveux, brut, qui vous oblige à rester en apnée durant 100 minutes.

Casting : Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh, Barkhad Abdi, Buddy Duress,Taliah Webster

Fiche technique : Réalisé par : Ben Safdie, Joshua Safdie / Date de sortie : 11 octobre 2017 / Durée : 100min / Genres : Thriller, Drame / Scénario : Ronald Bronstein, Joshua Safdie / Musique : Daniel Lopatin / Distributeur suisse : Ascot Elite