Search for content, post, videos

Geowulf, et l’été peut commencer !

Photo copyright: Tex Bishop

C’est le 16 février que le duo originaire de la Sunshine Coast en Australie, désormais exilé en Europe et naviguant entre Londres, Berlin et Göteborg, a sorti, via 37 Adventures, leur premier album. Great Big Blue, un titre rappelant furtivement les grandes étendues de sable et les eaux turquoises australiennes, la pochette de l’album en témoigne. Onze titres d’indie-pop, planants, qui font décoller tout doucement et atterrir en douceur aussi. Onze morceaux aux intitulés légers, d’où s’échappe l’agréable brise venue d’Océanie. Comparée à une Lana Del Rey, la jolie voix mélodieuse et languissante de Star Kendrick, guidée par la guitare de Toma Banjanin, deux amis d’enfance qui nous emmènent dans un trip de beach-pop et syntpop de fin d’été. Et le voyage se fait au gré des paroles brassant des thèmes comme la mélancolie et les déceptions amoureuses, à l’image du premier extrait de l’album, Hideaway, traitant du sentiment de se sentir complètement transparent aux yeux de quelqu’un. Mélodies et guitares douces tout du long de ce voyage, les morceaux s’enchaînent et flirtent avec la légèreté d’une soirée d’été, l’océan à perte de vue. Saltwater, aux voix éthérées comme on les aime, entraînant et insouciant, catapulte son son indie-pop grâce à son leitmotiv: « Come to the ocean ». Un brin nonchalant aussi avec le titre Sunday où Star livre son « Welcome to my sunday ».

Si facile d’écoute, Great Big Blue a pourtant connu des difficultés avant de voir le jour car les deux amis ne vivent pas au même rythme, et surtout pas au même endroit. Alors que Toma vit à Londres, Star se ballade entre l’Allemagne, la Suède et son Australie natale. Sous la houlette du producteur Duncan Mills (The Vaccines, Spector, Peace), l’album a donc été enregistré par à-coups, lors de longs week-ends de travail entre deux visites de Star à Londres. Des longues sessions d’enregistrement qui ont donné naissance à ce premier opus, dont certains titres atteignent désormais plus de 8 millions de streams sur Spotify.

Si le groupe australien n’invente rien dans son genre, ce qu’il fait, il le fait bien. Un peu plus qu’un simple album pop, relaxant et bienfaisant, facile d’accès, Great Big Blue souffle un air de fraîcheur avec un soupçon d’insouciance. On se laisse porter par les paroles légères et naïves de Star Kendrick, tirées de ses expériences personnelles, et les mélodies ultra chill de Toma Banjanin. Un combo efficace. À défaut d’être vraiment scotchant, c’est dans tous les cas la recette pour un album plaisant. À écouter sans modération les pieds dans le sable.

 

Great Big Blue

1. Sunday
2. Saltwater
3. Get You
4. Greatest Fool
5. Hideaway
6. Only High
7. Drink Too Much
8. Don’t Talk About You
9. Won’t Look Back
10. Summer Fling
11. Work In Progress

 

www.geowulf.co