Search for content, post, videos

Des airs plaintifs pour le nouvel album de Joan As Police Woman

Joan Wasser aka Joan As Police Woman déverse ses pensées obscures à coups de refrains plaintifs dans un morceau introspectif et mélancolique, Warning Bell. Extrait de son nouvel album intitulé Damned Devotion prévu pour le 9 février, l’artiste américaine dit de ce titre initial qu’il traite du fait « d’être romantique et sur la naïveté qui va avec. Même si je ne veux jamais perdre cette innocence, je me suis parfois retrouvée dans des situations où j’aurais aimé qu’une alarme m’ait réveillée de mon état de rêve. » Obsédée par la batterie, Joan a mis l’accent sur le rythme pour ce nouvel opus en expérimentant davantage la programmation de la batterie: « Pour moi, tout vient de la batterie, le battement du cœur, c’est la pure vérité de dire qu’une musique ne vaut que ce que vaut le batteur. » En collaborant avec Parker Kinkred, son accolyte depuis 2007, leur complémentarité professionnelle semble porter ses fruits.

Une vie semée d’obstacles pourtant. Fille adoptive élevée dans le Connecticut qui rejoindra ensuite les rangs de la scène musicale de Brooklyn, la chanteuse aborde sans relâche certains thèmes dans ses compositions. L’artiste a connu des drames qui ont façonné sa musique au fil des ans: la mort de son compagnon Jeff Buckley en 1997, le suicide de son ami Elliot Smith en 2003, puis le décès de sa mère quatre ans plus tard. La musique comme thérapie pour panser ses plaies. La récurrence du thème de la mort semble donc inéluctable et la chanteuse de préciser: « Aujourd’hui, je peux sans difficulté dire que la musique m’a sauvé la vie et qu’elle continue de le faire. Je suis une passionnée. Ce n’est même pas un choix, c’est comme ça… »

Internationalement reconnue et admirée parmi ses pairs, Joan a collaboré avec la crème des artistes: Lou Reed, Beck, Toshi Reagon, David Sylvian, Sparklehorse, Laurie Anderson et Damon Albarn. Plus récemment, elle a également travaillé avec Sufjan Stevens, John Cale, Aldous Harding, Woodkid, Justin Vivian Bond, RZA, Norah Jones et Daniel Johnston. Rien que ça! De plus, elle a produit un album pour le groupe écossais de folk avant-gardiste Lau et poursuit sa collaboration de longue date avec les stylistes hollandais Viktor & Rolf, écrivant et jouant de la musique pour leurs défilés. Hyperactive et bûchant sur mille projets à la fois, elle déclare ne pas pouvoir refuser les diverses propositions qu’on lui fait. Elle désire seulement faire de la musique tout le temps. Avec Damned Devotion, elle livre un opus plus sombre et pensif que les précédents, qui s’articule autour du questionnement de la chanteuse à propos du thème de la dévotion et de son potentiel pouvoir à rendre obsédé voir fou. Un album à découvrir dès le 9 février.

joanaspolicewoman.com