Search for content, post, videos

Chance : de Dr. House à Dr. Chance, Hugh Laurie joue avec le feu

Le paysage télévisuel recèle de plus en plus de petites pépites. Le thriller psychologique est au centre des débats de la nouvelle création estampillée Hulu. Le désormais grand rival de Netflix s’est attaché les services de Hugh Laurie pour camper le personnage central d’un récit tiré du roman de Kem Nunn.

Kem Nunn n’est autre que l’un des scénaristes de Sons of Anarchy ou encore Deadwood, à côté de ses nombreux romans publiés. Adepte des romans policiers, l’écrivain californien, avec l’aide Alexandra Cunningham, propose une histoire sombre qui prend sa source dans une étrange relation entre un neuropsychiatre et sa patiente. La tournure devient inquiétante et dangereuse pour Eldon Chance (Hugh Laurie). À l’image d’un générique brumeux et mystérieux évoquant les rouages de la mécanique du subconscient humain, Chance est une série en introspection.

Oubliez Dr. House. Faites place à Dr. Chance

Dans la peau d’Eldon Chance, Hugh Laurie énumère les cas auxquels il fut confronté. Neuropsychiatre à la tête de son cabinet à San Francisco, l’homme peine à digérer l’échec de son mariage. Absent, l’air hagard voire dépité, Dr. Chance avance dans l’incertitude dans les tréfonds d’un thriller psychologique. Loin du personnage très caricatural de Gregory House, Laurie est pris dans la tourmente de l’excès de confiance. Épris de sa patiente Jaclyn Blackstone (Gretchen Mol), une femme à la double personnalité qui consulte pour des soucis de mémoire et une relation compliquée avec son mari, il commence à s’intéresser de très près à cette femme tout en découvrant le croisement des ses deux personnalités : Jaclyn et Jackie.

Curiosité et sentiments amoureux font naître de cette relation professionnelle une véritable attraction physique. Mais Raymond Blackstone (Paul Adelstein), le mari abusif, veille au grain et intimide Eldon. Flic émérite et respecté, Raymond trempe dans plusieurs affaires louches et s’avère être un tyran avec Jaclyn. Le comportement agressif et imprévisible du flic pousse Chance à monter sa garde. C’est là qu’un autre étrange personnage s’inscrit dans le récit. D (Ethan Suplee), par après Darius, fonctionnera comme un justicier de l’ombre aux côtés du neuropsychiatre qu’il s’amuse à surnommer Big Dog ou Doc. Ancien soldat dorénavant au service d’un revendeur (ou brocanteur) de fournitures, son comportement est une énigme tout comme son passé. Le voile n’est jamais véritablement levé – par la suite, oui – sur ses véritables intentions, mais sa présence aura pour conséquence de pousser le Dr. Chance à clarifier bon nombre de zones d’ombre.

De psychiatre à détective

L’évolution du show prend de l’ampleur plus Eldon s’enfonce dans un monde obscure. Cunningham et Nunn brossent des portraits mystérieux et singuliers. À commencer par Chance qui perd le contrôle alors pleinement convaincu de son cheminement. Lui-même porte les séquelles du passé, consciencieusement évitées et cachées, il se trouve dans l’entonnoir de l’obsession. Mais malgré la perte de contrôle évidente, sa conscience reste intacte et est astucieusement exploitée – une séquence après une relation sexuelle avec Jaclyn le démontre. À coups de plans serrés, son regard interloqué laisse transparaitre des faiblesses mais il reste maître de ses choix malgré tout.

La grande force de la production Hulu demeure dans sa description, de manière générale, en introspection. Le premier épisode vous emmène rapidement dans le vif du sujet, la suite devient plus construite, plus lente. Les enjeux sont multiples et plongent le spectateur dans l’incertitude. Le mystère reste entier et s’articule autour de plusieurs éléments détonateurs : Jaclyn, Raymond, D et le comportement que va adopter Eldon. Car les nombreuses situations « chaudes » dévoileront les secrets et qui sont les véritables victimes de l’histoire. La réflexion est compliquée, les indices sont distillés avec un certain souci du détail.

Chance pêche dans plusieurs secteurs. Mais force est de constater que la tension est maintenue jusqu’à un dixième épisode révélateur de la véritable force de la série. Chaque personnage essaie de découvrir qui il est et comment évoluer dans cette société. À force de courir derrière sa propre vérité, l’erreur est inévitable. Chance joue sur cet aspect. Les masques tombent alors que le sang sur les mains sèche.

Casting : Hugh Laurie, LisaGay Hamilton, Ethan Suplee, Gretchen Mol, Paul Adelstein, Stefania Owen, Sal Lopez, Clarke Peters

Fiche technique : Création : Alexandra Cunningham, Kem Nunn / Date de sortie : 10 octobre 2016 / Format : 10 épisodes / Chaîne : Hulu