Search for content, post, videos

Brandy Butler confesse ses blessures

Née à Reading en Pennsylvanie. Passée par Philadelphie pour une formation de flutiste. Inspirée par un séjour dans le désert de Mojave dans le Nouveau Mexique. Pour compiler son premier album solo, les recoins du monde n’ont presque plus de secrets pour cette musicienne au background étoffé. Et ce serait faire offense à son travail de ne pas en dire de même de « The Inventory Of Goodbye », un album tout aussi poussiéreux et profond que la voix de Brandy Butler, aux allures de confessions intimes.

Avec sa plume mélancolique, la musicienne décrit ses blessures dans un opus de onze chansons qui met en exergue son timbre de voix singulier, vous entrainant dans les limbes d’une souffrance encore présente. « The Hardest » reflète une ambiance intrigante, douloureuse qui vous emmène dans les entrailles du désert de Mojave, là où elle a puisé son inspiration.

Brandy Butler n’opère pas seule puisque Robin Girod, Domi Chansorn et Rodrigo Avarena viennent former The Brokenhearted, se prénommant ainsi: Brandy Butler & The Brokenhearted. Un nom qui évoque une douloureuse histoire d’amour que Brandy a vécue. Celle qui laisse des traces. Difficile de classer un album original et très varié. La musicienne aux vingt années d’expérience laisse exprimer sa douleur avec passion. « The Inventory of Goodbye » sonne comme un aveu et de terminer sur une phrase qui décrit cette sensation: « I tell stories that implore your emotional presence. I ask you to feel with me », détaille Brandy Butler. Comment ne pas tenter l’expérience le 3 février, date de la sortie de son premier opus solo.

 

brandybutlermusic.com