Search for content, post, videos

Au Poste ! : la garde à vue vire à l’hilarité

Quel oiseau des îles ce Quentin Dupieux ! Elle est facile, on vous l’accorde. Mais son retour derrière la caméra après son excellent Réalité est peut-être le meilleur moment comique français vu au cinéma depuis le début de l’année. Benoît Poelvoorde face à Grégoire Ludig, dans un commissariat de police, pour une entrevue aussi décalée que tordante.

Photo copyright : Diaphana Distribution

Fugain (Grégoire Ludig) fait partie des suspects dans la mort d’un voisin. Dans le bureau de Buron (Benoît Poelvoorde), la conversation démarre de la plus anodine des façons. Le flic est au téléphone avec un ami et tente par tous les moyens de trouver un moment pour voir ce dernier, en énumérant tous les jours de la semaine. En face de lui, Fugain écoute et reste de marbre, avant qu’il ne dise : « Pourquoi pas vendredi ? Vous avez oublié de le mentionner. » Buron s’exécute et demande à son interlocuteur si vendredi ça jouerait pour lui. Bingo! Une fois avoir raccroché, Buron se plaint que son suspect ait écouté sa conversation. Cocasse.

Dupieux continue dans l’absurdité

Film court, 73 minutes, Au Poste ! supprime le round d’observation. On entre directement dans le vif du sujet. Benoît Poelvoorde se lance à corps perdu dans un rôle de flic intellectuellement limité, père d’un fils fasciné par son Gameboy, joué par Orelsan. Qu’on l’aime ou pas, l’acteur belge incarne un personnage parfait pour lui, aussi allumé que son interprète lui-même. Dans un genre cinématographique qui sied parfaitement à son jeu, Poelvoorde est le baromètre d’un casting aussi drôle et déluré que lui. Grégoire Ludig, Marc Fraize, Anaïs Demoustier, Philippe Duquesne suivent le mouvement. La folie absurde s’empare d’un commissariat. Le temps se suspend. Enfin, les événements vont en faire un endroit presque surréaliste. Burlesque, la garde à vue voguera entre réalité et même irréalité. Le contexte fait qu’en fin de compte, il est même difficile de discerner le vrai du faux. Des flashbacks remodelés avec le présent, tournés en flashforward, déformés par des hallucinations de Fugain. Vous voyez un peu le tableau ? Dupieux calque un récit basé sur un huis-clos, avec quelques escapades. Les facéties du cinéaste français partent à la dérive dans un délice hilarant.

Au Poste ! est une comédie ovniesque

Fulgurances humoristiques et twist final inattendu, Au Poste ! est une comédie ovniesque, comme sait si bien le faire Mr. Oizo. Coupable de petites maladresses, on pense à une histoire qui tourne légèrement en rond avant d’être finalement pris de court. Ce métrage-là a quelque chose de fantasque, de drôle rien que par son contexte et par ses dialogues. Quentin Dupieux s’amuse, c’est pour ça…

Casting : Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Marc Fraize, Anaïs Demoustier, Philippe Duquesne, Orelsan, John Sehil

Fiche technique : Réalisé par : Quentin Dupieux / Date de sortie : 11 juillet 2018 / Durée : 73 min / Scénario : Quentin Dupieux / Photographie : Quentin Dupieux / Distributeur suisse : Praesens