Search for content, post, videos

Assassin’s Creed: Michael Fassbender sur les traces de son ancêtre

Descendant d’une lignée secrète, celle des Assassins, Callum Lynch (Michael Fassbender) est coupable du meurtre d’un proxénète. Condamné à mort, Sofia Rikkin (Marion Cotillard) le repêche pour l’envoyer sur les traces de Aguilar, son ancêtre. Grâce à une technologie hyper sophistiquée, Animus, Cal entre dans un combat vieux de 500 ans, à la recherche de la « Pomme d’Eden ».

Justin Kurzel se frotte au délicat concept cinématographique qu’est l’adaptation d’un jeu vidéo à succès. Avec Assassin’s Creed et son budget colossal de 130 millions, les rouages du gros blockbuster devraient prendre un nouveau tournant avec un cinéaste de la trempe de Kurzel. Auteur de l’excellent Macbeth qui rassemble également Michael Fassbender et Marion Cotillard, l’Australien reprend certains de ses propres codes cinématographiques pour le transposer sur un autre genre de cinéma.

Vague d’effets spéciaux et parkour vertigineux

Pour courser le « remède contre la violence », une cascade d’effets spéciaux agrémente une folle course à travers l’Andalousie du XXIème siècle. Pour ce faire, les escapades espagnoles sont manoeuvrées par Rikkin et l’entreprise Abstergo. Une mystérieuse société qui, à l’aide d’un bras mécanique, synchronise les deux personnages que sont Callum Lynch et Aguilar.

Photo copyright: 20th Century Fox

Photo copyright: 20th Century Fox

De 2016 à 1453, il n’y a qu’un pas ou plutôt qu’une manoeuvre. Animus développe une facette du film qui exploite pleinement la marge de manoeuvre d’Assassin’s Creed. Vues aériennes, combats intenses, bande-son agressive, l’excitation générée par les percées dans cette Espagne remaniée restent des séquences excellemment orchestrées. Le duo Aguilar/Maria (Ariane Labed) constitue l’un des points forts du métrage.

Scénario plat et dialogues ridicules

Malgré la bonne combinaison numérique, l’histoire se casse les dents sur un scénario cruellement plat et vide. Tout semble sonner faux. Preuve en est avec des dialogues ridicules et un scénario approximatif comme par exemple cette recherche qui nous emmène sur les traces de Christophe Colomb, rien que ça. Mélange décousu d’Histoire et d’inepties « edeniennes » à enquêter sur l’ADN du libre arbitre, Kurzel semble sauver la mise à son équipe de scénaristes (Michael Lesslie, Adam Cooper, Bill Collage) grâce à sa patte.

En « travaillant dans l’ombre pour servir la lumière », Assassin’s Creed laisse échapper de vilaines errances, sans pour autant couler. Obéissance mentale et aventure musclée sur fond d’affrontements entre les Templiers et les Assassins, l’oeuvre de Kurzel reste divertissante et évite de justesse le naufrage total.

Casting: Michael Fassbender, Marion Cotillard, Ariane Labed, Charlotte Rampling, Jeremy Irons, Brendan Gleeson, Michael K. Williams, Denis Ménochet

Fiche technique: Réalisé par: Justin Kurzel / Date de sortie: 21 décembre 2016 / Durée: 1h56min / Genre: Action, Science-fiction / Pays: USA, France / Scénario: Michael Lesslie, Adam Cooper, Bill Collage / Photographie: Adam Arkapaw / Musique: Jed Kurzel