Search for content, post, videos

Alliés: l’illusion d’un thriller d’espionnage

Ces couples factices en temps de guerre, comme le décrit admirablement la série The Americans sur la chaîne FX où deux agents sont appelés à entretenir une fausse relation pour récolter des informations, est le sujet central de la nouvelle oeuvre de Robert Zemeckis.

En 1942, à Casablanca, Marianne Beauséjour (Marion Cotillard), une résistante française, et Max Vatan (Brad Pitt), un espion anglais, tombent éperdument amoureux en pleine mission. Alors qu’ils se sont engagés à éliminer l’ambassadeur allemand, les deux amants exécutent leur mission et s’envolent pour Londres où ils se marient et donnent naissance à une petite fille. Nouvelle vie et mariage, Marianne et Max coulent des jours heureux. Mais après plusieurs mois, les services secrets britanniques convoquent Max pour l’informer que sa femme serait une traîtresse et travaillerait pour les Allemands. Persuadé que l’information est fausse, il est dans l’obligation de faire la lumière sur Marianne en 72 heures.

Un amour plus fort qu’une tempête de sable

Sur fond de guerre, Alliés est un jeu de pistes, où les apparences sont trompeuses. Simulant les habitudes d’un couple ordinaire, Max et Marianne jouent les faux-semblants dans un contexte tendu. Mais à force d’être ensemble, la romance est inévitable. Malgré les réticences de Max Vatan, la séduction trouble qu’exerce Marianne cassera vite la glace pour donner lieu à une scène torride au beau milieu d’une tempête de sable.

Photo copyright: Universal

Photo copyright: Universal

Après une première partie ennuyeuse où les protagonistes s’appréhendent, Alliés s’engage dans une seconde séquence plus rythmée. Après avoir fait le ménage à Casablanca, nous basculons à Londres où Max reprend du service pour l’armée britannique et les services secrets. Désormais parents, rien ne semble entraver le bonheur de la famille Vatan. C’est alors que Zemeckis instaure un climat de suspicion suite à l’annonce de la traîtrise de Marianne que suspectent les Britanniques. La relation amoureuse se transforme ainsi en « relation d’espionnage », que Max refuse dans un premier temps d’admettre mais où il cède finalement à la peur d’être lui-même tué pour avoir trahi son pays. Une enquête qui le verra remonter aux dernières personnes qui ont connu la véritable Marianne Beauséjour

Le glamour plutôt que la qualité

Résolument décidé à réaliser un film à l’eau de rose, Robert Zemeckis fait preuve d’une étonnante faiblesse en s’appuyant sur son couple principal. Le charisme de Brad Pitt et le charme vintage de Marion Cotillard ne réussissent pas à combler un réel manque de profondeur. À force de « glamouriser » son récit, de dépeindre cette relation heureuse avant de basculer dans la suspicion, le cinéaste américain s’empêtre dans une romance pompeuse au détriment du climat de tension qui devrait y régner.

Malgré les errances, Alliés propose quelques parties intéressantes, comme ces séquences d’échanges entre Marianne et Max après l’annonce d’une possible tentative d’espionnage. L’alchimie entre Cotillard et Pitt, la belle photographie et cette mise en scène élégante sont les points positifs à retirer, mais cela s’avère bien maigre pour combler les attentes. Avec une idylle qui noie le thriller d’espionnage qu’on nous vendait et une introduction qui traîne les pieds, Alliés n’est pas indigeste mais suscitera ce léger soupir de déception au moment où survient le générique de fin.

Casting: Marion Cotillard, Brad Pitt, Lizzy Caplan, August Diehl, Vincent Latorre, Daniel Betts, Camille Cottin

Fiche technique: Réalisé par : Robert Zemeckis / Date de sortie : 23 novembre 2016 / Durée : 2h01min / Genre : Thriller, Romance / Pays : USA / Scénario : Steven Knight / Photographie : Don Burgess / Musique : Alan Silvestri / Distribution suisse : Universal Pictures